Que les terrasses et balcons soient simples ou sophistiqués, avec les fleurs tout est permis. Comment planter des fleurs en bac ou en jardinière ? Mr.Bricolage vous dit tout…

Remplir un bac à fleur : les étapes

Étape 1 : le drainage

Vérifiez que les trous de drainage existent bien, car certaines poteries sont vendues avec un mince opercule bouchant ce trou. Tapotez avec un marteau et un tournevis pour dégager l’orifice. Si vous craignez une catastrophe, exercez-vous avec un gros clou et posez le pot sur de la terre ou du sable pour amortir l’impact.

Les bacs à fleurs en bois présentent généralement dans leur fond une fissure qui avoisine les deux centimètres de large lorsqu’ils sont neufs, et peut encore s’élargir avec le temps. Pour éviter que la terre ne s’échappe, recouvrez cette fente avec des tessons de poterie assez grands, ou tout simplement avec un grillage à maille fine, comme celui qui est vendu pour les moustiquaires. A défaut, quelques vieux filets à pommes de terre peuvent faire l’affaire. Il suffit de les disposer en plusieurs épaisseurs.

Au-dessus, vous verserez une couche d’éléments grossiers, comme des cailloux (calibre de 2 à 5 cm), des billes d’argile expansée ou d’autres tessons de poterie. Puis répandez la terre en évitant de tout bousculer.

Étape 2 : planter dans les bacs

Pour planter dans des bacs à fleurs de grande profondeur (au moins 35 cm), il est conseillé d’interposer entre le drainage et la terre un voile qui évite que la terre fine ne descende et colmate ce drainage si précieux. A défaut de la qualité spéciale, disponible dans le commerce sous le nom de feutre de jardin, un simple voile non tissé convient, du genre nappe à jeter… ou encore du voile de mariée.

Faut-il remplir au préalable et planter, ou s’arrête à mi-hauteur pour placer les plantes et combler les vides après ?
Il n’existe pas de règle définitive, mais la première technique est souvent la plus pratique :

  • Remplissez les bacs à fleurs jusqu’à 2 cm en dessous du niveau maximum
  • Tapotez du plat de la main puis disposez les plantes. S’il s’agit de petites fleurs en godets, il suffit de creuser leur trou de plantation à la main, en enlevant une poignée de terre avant de placer la motte dégagée de son pot.
  • Ramenez ensuite la terre tout autour et arrosez abondamment pour chasser l’air, et favoriser le contact entre les racines et le nouveau substrat.Il n’est pas nécessaire de tasser la terre à la main, c’est même nuisible si vous avez arrosé auparavant car vous enfermeriez les racines dans un véritable coffrage en ciment.
  • Complétez le niveau de la terre au bout d’un mois, si besoin est, ou recouvrez avec du compost maison.

 

Quelles plantes associer dans les jardinières ?

des bac à fleurs pour égayer terrasses et balcons

Pour une jardinière sauvage :

  • des thyms serpolets et des lavande naines, sans oublier quelques cistes, pour rappeler la garrigue
  • des pourpiers et des fétuques, avec quelques sédums, façon bord de mer

 

Pour une jardinière parfumée :

  • acidanthéra et pélargoniums à feuillage odorant
  • tabac blanc et alysse maritime
  • origan et serpolets
  • datura et tabacs pourpres
  •  lantana et trachelospernum
  • sauge ananas et basilic pourpre
  • réséda et héliotrope, chacun dans son pot, mais mis l’un à côté de l’autre

des bac à fleurs pour égayer terrasses et balconsPour une jardinière plein de tendresse :

  • des pétunias rose pâle et des anthémis blanches
    des diascias et des pélargoniums
  • plumbago bleu ciel et pélargonium-lierre rose foncé
  • ostéospernum rose et lotus berthelotii, en draperie argentée.

 

 

Avec la participation de Jean-Paul Imbault

Vous aimerez aussi :