En novembre, l’automne est déjà bien avancé mais on n’est pas encore en hiver. C’est une saison intermédiaire pour préparer le jardin à l’hiver et au printemps suivant.

Novembre est la saison idéale pour les plantations d’arbres et d’arbustes. Le dicton est bien connu : « A la Sainte Catherine, tout bois prend racine ! ». Il y a quelques derniers travaux à prévoir dans les massifs et sur la pelouse. C’est l’époque des dernières récoltes et des préparatifs d’hiver au verger et au potager entrent en sommeil.

Novembre au jardin d’ornement

La pelouse

travaux-jardin-novembre-pelouse-gazon-feuille-morteLa pelouse ne pousse pratiquement plus après les premiers froids arrivés dans la plupart des régions. Pratiquez une dernière tonte et ramassez en même temps les dernières feuilles mortes tombées. Le mélange tonte et feuilles mortes sera idéal pour une bonne décomposition dans votre silo à compost. Dans les zones envahies par la mousse, passez le scarificateur. Apportez du calcium si votre sol n’est pas suffisamment riche en calcaire. Etalez un compost bien décomposé en surface.

Nettoyez votre tondeuse, affûtez ou faites affûter la lame, graissez les organes en mouvement et huilez les câbles de commande. Pour une tondeuse thermique, videz le réservoir d’essence. Rangez la tondeuse à l’abri pour l’hiver.

Les annuelles et les vivaces

Faites le grand nettoyage de vos massifs et plates-bandes :

  • récoltez les dernières graines pour prévoir les semis du printemps prochain ;
  • coupez fleurs et tiges sèches ou défraichies et mettez le tout à composter ;
  • désherbez les zones non cultivées puis ameublissez la terre pour la décompacter et l’aérer ;
  • apportez un peu de compost ou de fumier bien décomposé en surface ;
  • étiquetez les plantes qui disparaissent en hiver pour vous souvenir de leur emplacement au printemps.

Plantez les vivaces par taches irrégulières. Etudiez les espèces pour avoir une floraison étalée au fil des saisons. Envisagez vos absences en été pour ne pas partir le cœur brisé par des floraisons magnifiques. Prévoyez des plantes à floraison d’arrière-saison : aster, anémone du Japon, rudbeckia… Divisez les pieds des vivaces qui ont pris trop d’ampleur et replantez-les plus loin ou faites des échanges avec d’autres jardiniers (phlox…).

Rabattez les chrysanthèmes à la fin novembre, une fois qu’ils ont été abimés par les gelées.

Installez vos fleurs bisannuelles de printemps comme les giroflées, les myosotis ou les œillets de poète.

Egayez l’hiver dans vos massifs avec quelques notes colorées de pensées et pâquerettes

Les bulbes

potager-planter-ail-bulbe-plantationDéterrez vos bégonias, dahlias, glaïeuls et cannas. Laissez-les sécher au sec puis placez les bulbes et les tubercules bien identifiés dans de la tourbe sèche. Stockez-les à l’abri pour l’hiver dans un lieu à une température qui ne descend pas en dessous de 5C°.

Plantez les bulbes à floraison printanière (crocus, fritillaires, jacinthes, muscaris, narcisses, perce-neiges, tulipes…). Pensez à en disperser quelques bulbes dans la pelouse. Ils y seront bien mis en valeur lors de leur floraison en février-mars.

Les rosiers et autres petits arbustes

Traitez vos rosiers à la bouille bordelaise si les dernières feuilles montrent quelques taches noires. Ramenez la hauteur des rosiers buisson à 40 cm du sol.

Nettoyez les hortensias mais attendez le printemps pour les tailler en région froide. Ne pas hésiter à tailler sévèrement les hortensias âgés. Leurs fleurs seront bien plus grosses.

Effectuez les plantations de rosiers par temps doux et en absence de pluie. Plantez aussi les azalées, bruyères, camélias, chèvrefeuilles, clématites, glycines et rhododendrons.

Protégez les rosiers et les arbustes qui craignent le froid par un matelas isolant de feuilles mortes recouvertes de branchages. Taillez les arbustes à floraison estivale ou automnale. Ne touchez pas à ceux qui ont fleuri au printemps. Vous compromettriez la prochaine floraison. Rabattez sévèrement un chèvrefeuille qui a pris de l’aisance. Il n’en fleurira que mieux.

Bouturez forsythia, groseillier à fleurs, mûrier (sud uniquement), spirée et weigélia une fois leurs feuilles tombées.

Potées et plantes de balcon

Rentrez vos plantes en pots à l’abri (chrysanthème, laurier-rose, olivier, bougainvillier, mimosa ou agrumes) ou protégez-les du froid (buis).

Trouvez leur un endroit lumineux et hors-gel.

Réduisez fortement l’arrosage en évitant simplement que la motte ne se dessèche. Il ne doit jamais y avoir d’eau dans les soucoupes.

Les arbres, arbustes et haies

travaux-jardin-novembre-plantation-arbre

Plantation d’arbre à racines nues

Si la tradition de la Sainte Catherine est bien connue, tout le mois de novembre est favorable aux plantations. Plantez aussi bien à racines nues qu’en conteneurs. Il faut seulement éviter de planter en terre gelée. Réfléchissez bien à l’emplacement choisi pour la plantation. Projetez-vous à la taille adulte de l’arbre pour voir s’il aura la place suffisante pour se déployer. Ce serait dommage de devoir le couper 10 ou 15 ans après.

Plantez vos haies d’arbustes à feuillage persistant : buis, cyprès, lauriers et thuyas.

Elaguez les arbres et les arbustes isolés ou réunis en haie libre. Evitez de tailler ceux à floraison printanière pour ne pas handicaper leur prochaine floraison. Taillez votre haie de thuyas.

Novembre au potager

Il y a un grand écart entre les régions. Toute la frange grand-Est et le centre du pays se prépare à affronter l’hiver tandis que le sud pense déjà aux semis des petits légumes.

C’est la période des premières récoltes de mâche et de pissenlit. Récoltez surtout les derniers légumes avant que le gel ne les endommage et les rendent immangeables. Stockez les légumes racines au sec dans des caisses, en couches alternées sur des lits de sable ou de tourbe.

Mettez vos courges (potiron, potimarron, pâtisson…) à l’abri et évitez de les cogner lors des manutentions. Ils pourriraient rapidement. Ils se conserveront jusqu’en février.

jardin-potager-hiver-paillis-feuilles-mortes

Paillage hivernal du potager pour protéger la terre et éviter la prolifération des mauvaises herbes

Cueillez les premiers choux de Bruxelles bien que leur goût soit plus doux après les premières gelées.

En région à hier froid, protégez les choux du gel avec un bon paillage. Faites de même avec les artichauts après les avoir buttés.

Les poireaux de taille à être consommés peuvent être récoltés et mis en jauge en bordure du jardin. Ils seront plus accessibles et surtout faciles à récolter en terre meuble lors des fortes gelées.

Nettoyez vos planches de cultures des derniers restes de végétaux. Apportez tous les détritus au composteur.

Décompactez les terres lourdes avec une grelinette ou bêche écologique. Le gel de l’hiver améliorera la structure des terres argileuses.

Apportez amendement organique (fumier ou compost) et calcaire si nécessaire. Couvrez avec un paillage généreux de végétaux. Utilisez les feuilles mortes, abondantes à cette saison. Le paillis protègera le sol du tassement par les pluies et empêchera les herbes indésirables de pousser. Les vers de terre se régaleront des feuilles mortes. Ils les décomposeront pour fertiliser le sol.

Conservez un pied de bette jusqu’au printemps prochain. Il fleurira et produira des graines que vous pourrez récolter et semer l’an prochain.

Semez sous abri : carotte, épinard, fève, laitue d’hiver, petits pois à grain rond (en climat doux), poireau, radis et roquette. Plantez chou pommé, ail blanc et violet, échalote et oignon. Dans l’ouest, repiquez les choux-fleurs.

Novembre au verger

arbre-verger-taille-elagage

Elagage d’automne sur arbre fruitier

Ramassez les derniers fruits et les feuilles tombés au sol. Supprimez les branches mortes et les fruits momifiés. Eliminez le tout par le feu ou à la déchèterie pour éviter la prolifération des parasites.

Taillez les arbres fruitiers à pépins cognassier, poirier et pommier. Elaguez et taillez vos arbres en refermant les blessures de coupe à l’aide d’un goudron cicatrisant. Supprimez les drageons et autres rejets qui poussent au pied des troncs.

Plantez vigne, arbres fruitiers, cassissiers, framboisiers groseilliers, mûriers et myrtilliers. Choisissez des variétés à maturité de production étalée pour bien en profiter. Choisissez des variétés de framboisiers remontant. En rentrant de vacances, vous profiterez de leur deuxième période de production. Protégez du gel vos nouvelles plantations ainsi que les figuiers avec un paillage généreux.

Tentez déjà vos premières boutures d’arbustes à petits fruits. Vous avec jusqu’en février pour le faire.

Apportez compost, terreau et fumier bien décomposés au pied des arbres. Epandez un amendement calcaire si nécessaire.

Les travaux divers

Videz votre composteur du compost qui est mûr et prêt à l’emploi. Il sera utilisé aussitôt au jardin. La place libérée dans le silo à compost permettra d’y mettre des feuilles mortes et des débris végétaux à composter.

Rentrez vos derniers tuyaux d’arrosage et vidangez les canalisations ainsi que les récupérateurs d’eau de pluie avant les fortes gelées.

Récupérez et nettoyez les tuteurs et autres accessoires de cultures. Désinfectez-les éventuellement avant de les ranger à l’abri. Les éventuelles spores de maladies seront détruites. Faites de même avec les outils. Utilisez un chiffon imbibé d’alcool à brûler pour les outils de coupe (sécateur, cisaille et autres) ou simplement de l’eau savonneuse pour tous les autres outils. Pensez-bien à les essuyer pour les sécher afin d’éviter qu’il ne rouille. Appliquez une pulvérisation d’huile de protection 3 en 1 – type WD40 – pour les protéger.

Videz, nettoyez et faites sécher les pots, soucoupes et jardinières avant de les ranger à l’abri du gel et de l’humidité.

Un bassin aquatiqueSi vous avez un bassin :

  • Enlevez la pompe et nettoyez là avant de la ranger pour l’hiver ;
  • Stoppez la nourriture des poissons
  • Nettoyez les bords du bassin et ramassez les débris végétaux pour éviter leur décomposition dans l’eau ;
  • Enlevez régulièrement les feuilles mortes avec une épuisette. Si besoin, installez un filet pour empêcher la chute d’une trop grande quantité de feuilles mortes dans le bassin ;
  • Apportez un peu de calcium pour éviter l’acidification du bassin et son asphyxie.

Si vous avez une serre :

  • Arrachez les dernières plantations abîmées ou desséchées ;
  • Rangez les accessoires de cultures ;
  • Décompactez les lieux de passage et aérez simplement la terre à l’emplacement des cultures ;
  • Apportez les amendements calcaires et organiques en surface ;
  • Nettoyez les vitres ou la bâche en profitant de la condensation matinale pour bien faire décoller les mousses vertes.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Vous aimerez aussi :