Pour manger frais et sain et pour le plaisir de « faire soi-même », le potager a la cote en France. Selon une enquête BVA, un tiers des Français entretient un potager au jardin et 17 % sur une terrasse ou un balcon. Avec quelques astuces, les rats des villes se transforment en rats des champs !

Où installer son potager urbain ?

En ville, le principal danger pour les cultures est la pollution. Si vous le pouvez, privilégiez un rebord de fenêtre ou un balcon donnant sur la cour plutôt que sur la rue, afin d’éviter au maximum les particules polluantes. Si vous n’avez pas le choix, le mieux est d’installer une haie relativement haute pour protéger votre potager.

Vient ensuite la question tant redoutée de l’exposition. Sachez tout d’abord que toutes les espèces n’ont pas besoin du même ensoleillement. Si les tomates nécessitent 6 à 8 heures de soleil par jour, les laitues ou les épinards en demandent deux fois moins.

Vous devrez donc observer votre balcon ou votre terrasse pour déterminer quel type de culture planter et à quel endroit, car même le coin de votre balcon qui reste désespérément ombragé peut convenir à certains espèces, comme la menthe ou les légumes-racines.

Enfin, n’oubliez pas, avant toute chose, de vérifier auprès de votre copropriété la charge maximum que peut supporter la structure de votre balcon ou de votre terrasse.

Quelles plantes choisir sur le balcon ?

cultiver-potager-balcon Contrairement à un potager au jardin, sur le balcon la place est souvent une contrainte majeure. Ainsi, vous devrez faire attention à l’espace dont vous disposez afin de choisir les espèces adaptées : les plantes aromatiques (menthe poivrée, thym, persil, ciboulette, laurier-sauce…) sont les plus adaptées à la culture en pot et donneront de bonnes récoltes même sur une petite surface.

Des pots moyens (25 cm de diamètre minimum) seront nécessaires pour les tomates, laitues, poivrons ou courgettes, tandis que les pommes de terre ou les carottes demandent plus d’espace pour étendre leurs racines (40 cm de profondeur minimum).  Comme la place vous est comptée, n’hésitez pas à associer les légumes entre eux en respectant les mariages utiles : tomates et basilic ; poivrons et persil ; aneth et haricots ou concombres

S’équiper pour jardiner en ville

Les deux principaux éléments pour constituer votre potager de balcon sont les contenants et le terreau. Choisissez un terreau biologique ou « spécial légumes », riche en matière nutritives, pour assurer un bon développement à vos légumes.

Pour les bacs, jardinières et autres pots, leur taille sera fonction des légumes choisis, plus ou moins profonds selon qu’il s’agisse de légumes-racines ou feuilles par exemple, mais aussi de l’espace dont vous disposez.

Une table de culture, aussi appelée potager sur pied, vous permettra de réaliser un potager carré mais nécessitera plus de place. Quelques petits outils de jardinage seront également utiles ; bêche, petite fourche et arrosoir, notamment.

Pour les semences, outre les graines  classiques, vous pouvez opter pour des gammes spécifiquement conçues pour la culture en pots et en jardinières. Différentes variétés de semences potagères et aromatiques sont ainsi proposées en sachets dosés pour de petites surfaces, intégrant non seulement les graines mais aussi un activateur de croissance naturel, qui favorise un bon développement végétal tout en nécessitant moins d’entretien.

Vous aimerez aussi :