Les plantes grimpantes doivent être sélectionnées et plantées en fonction du rendu de leur développement. En effet, une vigne vierge va couvrir toute une façade alors qu’une clématite sera l’élément décoratif qui mettra en valeur un colombage.

Toutes les plantes grimpantes ne sont pas capables de s’agripper toutes seules sur un support. Certaines sont obligées de se faire aider, tels les rosiers grimpants grâce à des attaches tandis que d’autres comme  la glycine s’accrochent avec une telle vigueur qu’elles en déforment leur support ! Alors attention à votre choix de votre grimpante mais aussi à celui de votre support (mur, pergolas, tonnelles, pylône, portique, tronc d’arbre…)

Les plantes grimpantes sont vendues en conteneur ; ainsi vous pouvez effectuer votre plantation tout au long de l’année sauf en période de gel. Elles reprendront uniquement si vous leur fournissez un arrosage régulier. Toutefois, nous vous conseillons de les planter plutôt de septembre à avril.

Différentes mises en valeur des plantes grimpantes :

Pour les treillages et les grillages, optez pour celles qui s’accrochent sur nos murs qui  gardent leur feuillage l’hiver.

Les plantes grimpantes à fleurs parfumées : idéales pour l’ombre, idéales pour associer aux rosiers et arbustes ou pour des haies associées aux conifères.

Pour bien débuter, optez pour le lierre d’Irlande, très vigoureux très solide vous êtes sur de réussir !

La clématite Montana blanche à rose qui s’accroche sur des grillages. Très volubile c’est une plante très facile pour débutant avec une très belle floraison à partir d’avril.

La vigne vierge robusta pour débutant se colle toute seule au mur. Pas besoin de la diriger, les ventouses feront leur office. Elle offre en outre un feuillage rouge sang à l’automne.

La clématite Bonanza est idéale avec des arbres des haies et des conifères. Une plante à grand développement avec une floraison qui se renouvelle sans arrêt. L’été sera très florifère.

Le chèvrefeuille : une nouveauté persistante tout l’hiver avec bien sur des fleurs très parfumées en juin juillet.

La clématite sesane, associée à des rosiers grimpants, offrira des fleurs blanches d’avril à septembre. Le plus : des boutons floraux très clairs qui contrasteront bien avec le feuillage des rosiers

La plantation des plantes grimpantes

Ouvrez un trou à coté du support sur lequel la plante  va s’agripper. Sa dimension est en fonction de la taille du conteneur, mais toujours plus grand que ce dernier.

Décompactez le fond du trou. Retirez la plante de son conteneur et plongez la motte dans l’eau afin de la réhydrater, et ce jusqu’à ce qu’elle ne fasse plus de bulle. Si les racines forment un chignon, démêlez-les délicatement de manière à faciliter l’enracinement.

Positionnez la motte légèrement inclinée. Rebouchez le trou, formez une cuvette et arrosez. Paillez la surface du trou de plantation avec une couche de 5 à 10 cm d’épaisseur de paillette de lin. Cela  évite au sol de se compacter trop vite et maintient l’humidité en limitant l’évaporation.

L’entretien des plantes grimpantes

Il est simple et se limite à un simple nettoyage et à une taille légère des rameaux en automne. Quelques plantes grimpantes, comme les glycines, nécessitent des tailles pluri-annuelles.

Retenez ces deux règles simples :

1 – Une plante à floraison printanière se taille juste après la floraison. Ne taillez pas en hiver, vous risqueriez de supprimer la floraison de l’année.

2 -Une plante à floraison estivale se taille quant à elle en hiver pour favoriser la prochaine floraison.

Vous aimerez aussi :