Quoi de plus rafraîchissant qu’une bonne laitue pour clore en beauté un repas entre amis ? Surtout si elle provient du jardin et qu’on est allé la chercher ensemble.

Si certains légumes paraissent de première nécessité, en temps qu’aliments de base, nutritifs et combattant la faim, d’autres font figure de fantaisie, à première vue tout du moins. Ainsi la laitue ne fait pas grand-chose pour nous nourrir, mais sa saveur rafraîchissante, ses fibres et ses vitamines, liées à une facilité de préparation hors pair, en font un des légumes-crudités les plus appréciés.

Batavia

laitue-bataviaOn reconnaît facilement les laitues batavias à leurs feuilles cloquées, d’un vert blond. Elles sont souvent assez volumineuses, mais conservent une remarquable tendreté.
Reine des glaces : Ce nom un peu énigmatique ne doit pas vous détourner de son emploi comme salade d’été car il s’agit paradoxalement d’une des meilleures variétés pour cet usage. Elle pousse vite et donne une pomme de taille normale, entourée de feuilles déchiquetées sur les bords. Le tout est vert cru. Excellente saveur, avec un rappel de noisette, et un croquant fantastique.

Mais aussi : Chou de Naples, Pierre bénite, Rouge grenobloise…

Laitue pomméelaitue-pommée-Appia

Une grande classique. On en dénombre cependant moins que de laitues de printemps.
La laitue pommée est d’un vert assez pâle, bien en chair et lente à monter à graine. Imaginez que son succès dure depuis plus d’un siècle… Les spécialistes du marketing horticole n’ont qu’à tirer leur chapeau : les vrais noms se retiennent !

 

 

Laitue romainelaitue-romaine

Elle fut parmi les premières laitues introduites et cultivées, mais semble moins appréciée aujourd’hui, alors que nos aïeux avaient forgé pour elle l’expression « bon comme la Romaine ».

Chicon Batavia, Craquerelle du Midi, Parris Island…

 

 

Laitues à couperlaitue feuille de chene

Chez elles, pas de pomme, mais des feuilles à récolter au fur et à mesure des besoins.

Par ailleurs, une culture ultra facile et des couleurs souvent étonnantes, pour changer le décor de vos petits plats d’été.

 

Comment réussir la culture des salades au potager ?

comment planter et cultiver les laitues au potager ?Pour cultiver les salades, si le semis avec repiquage est idéal au printemps, car il permet de semer au chaud et de repiquer du plant déjà développé, il est moins recommandé à partir du mois de juin. En effet, le repiquage des salades a pour effet de briser la racine pivotante, seule capable d’aller chercher profondément dans la terre l’eau qui manque à la plante. On préférera donc un semis direct en place.

On creuse une rigole à fond plat, large de 15 cm et profonde de 5 cm. Sur le fond de terre fine émiettée, on répand les graines en cherchant à les distancer de 5 cm en moyenne. Puis on arrose en pluie, enfin on recouvre d’un peu de terreau ou mieux de paille hachée ou de tourbe. S’il fait vraiment très chaud, des feuilles de journal constitueront un parasol apprécié.

La levée a lieu en deux jours à peine, et il faut tout de suite découvrir les plantules de peur qu’elles ne s’étiolent. On arrosera deux fois par semaine, à fond. Au bout d’un mois, on peut déjà se régaler avec les plants surnuméraires. Cet éclaircissage profite aux autres laitues qui finissent leur maturité en moins de deux mois.

 

Avec la participation de Jean-Paul Imbault

Vous aimerez aussi :