Les herbes aromatiques font le régal des gourmets. Elles agrémentent nos plats et exaltent leurs saveurs. Pour récolter, faire sécher et conserver les plantes aromatiques, il faut respecter quelques principes.

La cueillette des plantes aromatiques

plantes-herbes-aromatiques-condiment-estragon-thym

Herbes aromatiques cueillies au jardin : thym et estragon (Source photo : John Salzarulo – Finda.com)

La plupart des herbes aromatiques doivent être cueillies juste avant leur floraison. C’est à ce stade qu’elles sont le plus concentrées en essence aromatique. Les plantes doivent être ramassées par beau temps pour assurer un bon séchage, gage d’une bonne conservation. L’idéal est de récolter une fois les dernières traces de rosées évaporées (les herbes humides se conservent mal) et avant que le soleil ne chauffe trop.

Pour assurer leur renouvellement les années suivantes, ne cueillez jamais la totalité de la production d’une plante. Coupez délicatement les herbes afin de ne pas les déraciner.

 

Le séchage des herbes aromatiques

Une fois cueillies, certaines plantes aromatiques peuvent être consommées en frais. Utilisez vos herbes fraîches sans trop attendre. Elles conservent ainsi tous leurs arômes et donc leurs qualités gustatives. D’une manière générale, elles se conservent une semaine si vous prenez soin de les placer au réfrigérateur.

Le séchage des herbes renforce leur goût. Surtout ne rincez pas les herbes avant de les faire sécher. Choisissez une pièce chaude mais pas trop. La pièce doit être sombre, sèche et ventilée.

Pour les faire sécher naturellement, étalez vos herbes sur un linge ou suspendez-les en bouquet, tête en bas, dans un endroit sec, bien aéré et à l’abri de soleil.

Les premiers jours, retournez-les régulièrement pour que le séchage soit régulier et complet.

La conservation des herbes aromatiques

plantes-aromatiques-condiment-laurier-sauce

Feuilles séchées de laurier (Source photo : Wikipédia)

Une fois complètement sèches (entre 1 et 4 semaines), vous pouvez conserver vos herbes dans un sac en papier kraft ou en tissu, un pot en verre teinté, en grès ou en terre cuite, hermétiquement fermé. Conservez les toujours dans un endroit sec et à l’ombre.

Étiquetez votre récipient en indiquant le nom de l’herbe et la date de sa récolte. Ne les gardez pas au-delà d’une année.

Certaines herbes (basilic ou estragon) peuvent se conserver dans de l’huile d’olive ou du vinaigre. Dans ce cas, gardez le pot au frais, dans le réfrigérateur. Vous obtiendrez ainsi une huile d’olive ou un vinaigre parfumé au basilic ou à l’estragon.

 Crédits photo de couverture : The3cats – Pixabay

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Vous aimerez aussi :