Le fusain ce sont des effets de feuillage et de fruits pour des arbustes plein d’allégresse.

Depuis toujours le fusain est utilisé comme crayon par les artistes. Cette matière noire permet d’obtenir en quelques minutes un superbe portrait alliant ombre et finesse. Mais cette plante fort utile peut également trouver sa place dans notre jardin.

175 espèces de fusain

Il en existe plus de 175 espèces de fusain, toutes plus différentes les unes que les autres, originaires principalement d’Asie mais aussi très répandues en Europe, Amérique du Nord, Afrique et Australie. Ces fusains ont des formes très variées, allant du couvre-sol à la plante grimpante, en passant par des formes plus arbustives voire même d’arbres.

J’allais oublier : pour les amateurs de noms latins, fusain se dit également Euonymus. En fait, ce nom vient plutôt du Grec puisque « eu » signifie : bien, et « onoma » : nom, ou plus simplement : plante bien nommée.

Le fusain du Japon

arbuste-jardin-fusain-japon-panache-euonymus-japonicus

Fusain du Japon panaché

Comment ne pas citer le fameux Euonymus japonicus ou fusain du Japon, au feuillage vert, persistant, que l’on rencontrait autrefois partout dans les jardins de ville sous forme de haies ou en forme libre. C’est probablement l’un des arbustes persistants des plus remarquables par la beauté de son feuillage et sa tenue. Il laisse à chacun le loisir de le conduire en toute liberté.

Il existe une variante du fusain du Japon au feuillage panaché, ou plutôt plusieurs : Euonymus japonicus « Aureomarginatus », panaché de jaune, et « Président Gauthier », panaché de blanc crème, sont sans doute les plus connus. Ces fusains panachés ne dépasseront que très rarement 3 mètres. Ils sont donc parfaits pour les petits jardins. Sur une terrasse ou un balcon, les bacs pourront les accueillir sans aucun problème.

Le fusain d’Europe

arbuste-jardin-fusain-europe-fruit

Fusain d’Europe avec ses magnifiques baies

Un autre classique : le fusain d’Europe. Vous l’avez déjà probablement rencontré lors d’une de vos promenades dans les bois ou en bordure de route. Contrairement au fusain du Japon, celui-ci perd ses feuilles en hiver. Mais, à l’automne, ses feuilles prennent une teinte rouge orangé, nous offrant un splendide spectacle. Le cultivar « Red Cascade » laisse ensuite apparaître des fruits rouges en forme de bonnet d’évêque, persistant une partie de l’hiver. Là encore, pour les amateurs de feuillages colorés, la variété « Aureus » à feuilles jaune citron, donnera à votre jardin un aspect lumineux et visible de très loin.

Le fusain ailé (E. Alatus) est très spécial par la forme de ses rameaux munis de quatre bandes longitudinales de liège saillant et mince. Comme si l’on avait sculpté son bois. En hiver, il apparaît comme un véritable objet d’art. Cet arbuste peut atteindre trois mètres tout en conservant un port étalé. Une autre particularité de ce fusain ailé est la couleur rouge que prennent ses feuilles avant leur chute, pour laisser place à de petites baies, rouges également. Pour les petits jardins, adoptez la forme plus naine : E. alatus « Compactus », idéal également pour les haies basses. L’E. phellomanus, cousin du fusain ailé, lui ressemble de très près, mais la splendeur de cette plante réside dans ses fruits en forme de bonnet comme le fusain d’Europe, mais en version rose. C’est vraiment un spectacle en octobre-novembre, quand le jardin commence à perdre de sa richesse estivale. Ces fruits en font un joyau. Pour le reste, un arbuste de 2 à 3 mètres, indifférent quant à l’exposition et au sol.

Des fusains pour rocaille

Pour réaliser une rocaille ou aménager un bac sur un coin de terrasse, voici des petits fusains qui feront merveille : l’Euonymus fortunei « Minimus » dont les feuilles vertes ne dépassent pas un centimètre, culmine à une hauteur de 10 à 15 cm de haut. Si, vous ne résistez pas aux feuilles panachées, adoptez « Emerald Gaiety », arbuste compact de 30 à 40 cm de haut et 50 cm de large. Ses feuilles vert foncé marginées de blanc se colorent de petites taches rouges à l’automne. Egalement la variété « Emerald’n Gold », mais cette fois marginée de jaune d’or. La variété « Sunshine », plus vigoureuse, ressemble au précédent. Pour un port plus étalé, adoptez Euonymus fortunei « Sunspot », maculé de jaune vif.

Vous l’aurez compris, les fusains ne sont pas uniquement réservés aux artistes en dessin. Que ce soit en haie, dans un grand ou un petit massif de jardin, dans une rocaille ou dans un bac sur la terrasse, il y en aura toujours un adapté à la situation.

 

Vous aimerez aussi :