Un treillis fleuri et parfumé fixé à un mur, à l’entrée d’un jardin ou d’une maison, c’est le plaisir retrouvé des jardins d’autrefois. Qu’il soit composé de lames à mailles carrées ou en losange, vous pouvez l’habiller de plantes grimpantes pour ajouter un cachet rustique à votre petit refuge. Voici notre sélection de plantes pour réaliser vos compositions verticales.

Les plantes grimpantes parfumées

  • Le chèvrefeuille Henryi « Copper beauty ». C’est un chèvrefeuille persistant à fleurs jaunes tachetées de rouge orangé et au parfum délicat qui apparaissent dès l’été.
  • Le rosier de Banks « Alba Plena ». C’est un rosier grimpant sans épines, qui, au printemps, offre une profusion de petites fleurs blanches très parfumées. À l’encontre des autres rosiers grimpants, il conserve ses feuilles toute l’année.

    Zoom sur la Clématite armandii « Apple Blossom ». Source : Wikimedia Commons

  • Le jasmin d’été (officinal). Semi persistant, il forme, en été, de petites fleurs blanches délicatement parfumées.
  • La glycine blanche du Japon. Ses longues grappes, qui tombent en cascade blanche parfumée, fleurissent dès le mois de mai. Elles feront un magnifique abri pour l’été.
  • La clématite armandii « Apple Blossom ». Cette variété de clématite a la particularité de garder ses feuilles toute l’année et d’offrir, dès le début du printemps, une abondante floraison parfumée, d’un rose tendre.

 Les plantes grimpantes pour l’ombre

  • Le lierre des bois. C’est la plus commune des plantes grimpantes à feuillage persistant. Particulièrement apprécié pour la beauté de son feuillage, il s’accroche seul. Il fleurit en automne, puis donne de petites baies noires.
  • La vigne vierge quinquefolia « Engelmann ». Cette variété de vignes vierge prend de jolies teintes rouges à l’automne. Elle s’accroche seule sur son support grâce à ses nombreux crampons.
  • L’hortensia grimpant « rose sensation ». Il forme en été des inflorescences roses de 20 à 25 cm de large. Il s’accroche seul à son support grâce à ses tiges munies de crampons.
  • La clématite « clair de lune ». Elle se plaît sur les vieux murs et peut être palissée sur un treillage. Elle fleurit de mai à juin, puis en septembre, formant des fleurs de couleur lilas clair aux anthères rouges.

    Zoom sur le schizophragma. Source : Flicker

     

  • Le chèvrefeuille « Caprilia Ever ». Comme la clématite, il aime avoir le pied à l’ombre et la tête au soleil. Très décoratif, il offre une floraison aux couleurs changeantes : elles passent du violacé à l’orange, puis au jaune.
  • L’hydrangea. Cette grimpante se plaît particulièrement dans une exposition mi-ombre, voire ombre. Elle s’accroche facilement grâce à ses crampons et fleurit de juin à septembre.
  • Le schizophragma. C’est un cousin de l’hortensia grimpant, qui a besoin d’ombre. Il se fixe à une treille grâce à ses racines aériennes et donne des fleurs blanches en été.

Vous aimerez aussi :