La nature du sol détermine en grande partie les plantes à installer au jardin. Argileux, limoneux, sableux, humifère ou calcaire, quelles plantes conviennent à votre sol ?

Connaître la nature de son sol

Le sol est le support physique des plantes dans lequel elles développent leurs racines. Les plantes y trouvent les éléments nutritifs, l’eau et l’air. Les caractéristiques du sol vont conditionner le bon développement des plantes.

Il est essentiel de connaître la nature de son sol pour :

  • Apporter des matières organiques et fertilisantes
  • Adapter le travail du sol et les techniques culturales aux caractéristiques du sol
  • Planter les végétaux adaptés pour une croissance optimale

Les grands types de sol

Le sol provient de la dégradation de la roche mère sous l’action de l’érosion et des plantes. La roche se fragmente progressivement pour former des sols composés d’éléments de plus en plus fins : sableux puis limoneux et enfin argileux. Les sols calcaires et les sols humifères sont des sols particuliers, limités à quelques zones géographiques.

Chaque texture de sol a ses avantages et ses inconvénients. Les plantes qui réussissent sont celles qui se sont adaptées à ces types de sol. Plantées dans une autre nature de sol, elles se révèlent inadaptées, poussent mal et au pire dépérissent.

Sol sableux

cultiver-asperge-jardin-potager-terreauUn sol sableux est qualifié de sol léger. C’est un sol drainant, bien aéré et facile à travailler. Il se réchauffe très vite au premier rayon de soleil du printemps. Les inconvénients majeurs d’un sol sableux sont sa faible rétention en eau et sa pauvreté en éléments nutritifs. Ceux-ci sont entrainés en profondeur par lessivage après les pluies. Un sol sableux nécessite l’installation de plantes capables de résister à la sécheresse.

Sol limoneux

Un sol limoneux est formé par l’accumulation de sable érodé par une rivière. C’est un sol caractéristique des vallées. Il est facile à travailler et a une bonne rétention en eau. Son inconvénient principal sol est la formation d’une croûte de battance en surface sous l’action de la pluie. Cette croûte souvent dure, nécessite d’être brisée par un travail du sol sur une terre non mouillée.

Sol argileux

L’argile est l’ultime étape de dégradation de la roche mère. Ce sont les plus fines particules d’un sol. Elles s’agglomèrent et donnent une très bonne cohésion au sol. Un sol argileux a une excellente rétention en eau qui peut même être un inconvénient en cas d’excès d’eau. Autres inconvénients, c’est un sol lourd qui se réchauffe mal en sortie d’hiver. Il est difficile à travailler en condition sèche comme en condition humide. Un sol argileux valorise les apports de matière organique qui améliore la structure du sol. L’association argile-humus retient très bien l’eau et les éléments nutritifs pour les mettre à disposition des plantes. Cette action est renforcée par la présence de vers de terre.

Sol calcaire

Un sol calcaire est un sol particulier et peu fréquent. Le calcaire est présent dans le sol à l’état pur (pierre), sous forme de sable ou d’argile (marne). Il est souvent riche en cailloux durs ou sous forme de craie. Il est perméable à l’eau et souvent associé à de l’argile. On parle souvent de sol argilo-calcaire. La présence de calcaire favorise la décomposition de la matière organique et l’assimilation des éléments minéraux par les plantes. L’inconvénient principal d’un sol calcaire est la présence de calcium libre en grande quantité. Cet excès bloque l’assimilation de certains éléments minéraux comme le fer provoquant la chlorose sur certaines plantes.

Sol humifère

Un sol humifère est un sol très particulier, composé d’une forte proportion de matière organique. C’est le sol typique des tourbières. Il est souvent acide et ne convient pas à de nombreuses cultures. La couleur sombre, proche du noir favorise un réchauffement rapide au printemps. Cette terre est à la fois perméable et spongieuse. Elle retient facilement l’eau mais est sujette au dessèchement en été.

Le pH du sol

Le potentiel hydrogène ou pH d’une terre de jardin vient compléter la nature du sol. Il doit être proche de la neutralité (compris entre 6,5 et 7,5). Dans ces conditions, quasiment toutes les cultures réussissent.

Certains sols sont acides (pH à 6 ou moins) et d’autres alcalins (pH à 8 ou plus). Ces sols ne permettent pas de cultiver toutes les plantes. Ils perturbent l’assimilation de certains minéraux par les plantes. Les sols acides ou alcalins nécessitent l’installation de plantes adaptées à ces conditions.

Les sols acides sont en général des sableux ou riches en matière organique tandis que les sols alcalins sont plutôt des sols calcaires.

Une bonne terre de jardin

creer-potager-légumes-bioLa texture d’une terre de jardin est la plupart du temps une combinaison de différentes natures de sol dans des proportions diverses. On parle ainsi de sols sablo-limoneux, argilo-limoneux, argilo-calcaires… Chaque nature de sol va apporter ses caractéristiques. Celles-ci détermineront les techniques de travail du sol et les plantes à cultiver.

Une terre idéale est composée d’un mélange à parts égales de sable, limon et argile. On n’a pas toujours ces conditions dans son jardin. Il est malgré tout possible de corriger certains défauts :

  • un sol acide corrigé par des amendements calcaires (un sol alcalin est plus difficilement corrigeable)
  • un sol trop calcaire (alcalin) est amélioré par des apports de matière organique et des engrais verts
  • une terre trop lourde (argileuse) allégée par des apports en sable, en calcium et en matière organique
  • une terre trop légère (sableuse) enrichie par des apports de terre argileuse (argile bentonite 40 à 80 kg/100 m²) et beaucoup de matière organique
  • une terre humifère peut être améliorée avec de la terre argilo-calcaire, du sable et un amendement en calcium

Sachez qu’on ne peut pas modifier radicalement une terre de jardin. Ne cherchez pas à faire pousser des plantes qui demandent des conditions trop différentes. Il faut toujours choisir des plantes en fonction de la terre dans laquelle elles seront installées.

Enfin, selon les espèces et leur nature de sol préféré, il existe souvent des variétés adaptées à une autre nature de sol. Ainsi pour la bruyère, plante spécifique des sols acides, il en existe des variétés tolérantes au calcaire.

Quelles plantes pour quel sol ?

Les plantes pour les sols sableux

Les sols sableux conviennent particulièrement aux plantes dites de terre de bruyère. Les azalées, camélias, rhododendrons ou hortensias y poussent facilement mais le climat doit être doux et humide et le sol plutôt acide.hortensia-sol-sableux

  • Arbres d’ornement : albizia, bouleau, cèdre, cyprès, eucalyptus, frêne, peuplier, pin maritime, sorbier
  • Arbustes d’ornement : azalée, berbéris, bruyère, camélias, céanothe, cotonéaster, cytise, hortensia, lavande, millepertuis, rhododendron
  • Arbres et arbustes fruitiers : châtaignier, cognassier, framboisier, ronce
  • Plantes à fleurs et d’ornement : agapanthe, agave, anémone du Japon, cactus, cinéraire, crocus, euphorbe, ficoïde, fougère, gazania, hélichrysium, hémérocalle, jacinthe, joubarbe, lavande, santoline, sédum, tulipe
  • Potager : ail, artichaut, asperge, carotte, céleri, ciboulette, échalote, estragon, fenouil, fraisier, navet, oignon, radis, romarin, salsifis, thym

Les plantes pour les sols limoneux

On ne rencontre pratiquement pas de sol purement limoneux. C’est un sol souvent associé à du sable, de l’argile ou aux deux. C’est un sol qui convient à un grand nombre de plantes excepté les plantes à terre de bruyère.

Les plantes pour les sols argileux

Les graminées et les légumineuses sont les plantes qui se plaisent particulièrement dans les sols argileux.

plante-rosier

  • Arbres d’ornement : catalpa, charme, chêne, cognassier, frêne, hêtre, houx, peuplier, prunier à fleurs
  • Arbustes d’ornement : aubépine, berberis, corête du Japon, cornouiller, cotonéaster, forsythia, groseillier à fleurs, houx, mahonia, millepertuis arbustif, pivoine, rosier, seringat, sumac, sureaux, les viornes, weigelia
  • Arbres et arbustes fruitiers : cassissier, cerisier, groseillier, kaki, lilas, poirier
  • Plantes à fleurs et d’ornement : vivaces en général, amaranthe, campanule, hosta, iris japonais, muflier, myosotis, montbretia, narcisse, œillet d’inde, orchidée, pivoine, rudbeckia, zinnia
  • Potager : aubergine, betterave, chicorée, chou, courge, épinard, laitue, melon, menthe, oseille, poireau, pois, rhubarbe, tomate

Les plantes pour les sols calcaires

Les sols calcaires plaisent particulièrement aux plantes succulentes (milieux arides) et aux herbacées.

  • Arbres d’ornement : arbre de Judée, bouleau, charme, cyprès de Florence, cytise, érable, hêtre, tilleul
  • Arbustes d’ornement : buddleia, clématite, forsythia, lilas, sédum, seringat, spirée, yucca
  • Arbres et arbustes fruitiers : cassissier, cerisier, mûrier, noyer, olivier, pêcher
  • Plantes à fleurs et d’ornement : acanthe, ail d’ornement, ancolie, anémone, belle de nuit, bergenia, campanule, cœurs de Marie, géranium vivace, œillet, primevère
  • Potager : aubergine, chou, échalote, fève, laitue, melon, oignon, persil, pois, radis, romarin, sauge, salsifi, topinambour, thym

Les plantes pour les sols humifères

Beaucoup de plantes de sol sableux s’accommodent d’un sol humifère.

  • Arbres d’ornement : bouleau
  • Arbustes d’ornement : bruyère
  • Arbres et arbustes fruitiers : airelle, framboisier, myrtille
  • Plantes à fleurs et d’ornement : fougère, lis, lupin mais aussi joncs, gentiane, roseaux en zone humide
  • Potager : ail, aubergine, basilic, céleri-branche, cerfeuil, choux, concombre, cucurbitacées, épinard, fraisier, laitue, melon, oseille, piment, poireau, poivron, pomme de terre, salade, radis, rhubarbe, tomate

Les plantes pour les sols acides

plantation-lupin

Pied de lupin en fleurs – Crédit photo : Robbi Hoy

  • Arbres d’ornement : aulne, saule, érables du Japon, liquidambar, magnolia, eucalyptus, bambous et résineux comme les pins, sapins, épicéas ou cyprès
  • Arbustes d’ornement : azalée, bignone, camélia, clématites, hortensias, houx, piéris ou andromède, rhododendron
  • Arbres et arbustes fruitiers : airelle, châtaignier, framboisier, myrtille
  • Plantes à fleurs et d’ornement : fougères, lupin, lis, gentiane
  • Potager : ail, carotte, céleri, fraisier, oseille, poireau

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Vous aimerez aussi :