Vous possédez tous des rosiers… mais avez-vous déjà eu l’idée de les marier avec d’autres plantes, non ! Et bien suivez le guide pour choisir les plantes à associer avec les rosiers.

Quelles plantes associer avec les rosiers ?

Artémisia « Powis Castle »

artemisiaDu nom d’un très célèbre jardin du Pays de Galles, cette armoise va combler l’amateur de plantes que vous êtes. Il semble vain de rester insensible à ce superbe feuillage découpé d’une couleur argentée du plus bel effet. Ce feuillage mettra tout particulièrement en valeur le rosier « The Fairy ». Associez le tout à un Diascia rigescens, l’effet est garanti.

N’hésitez pas à placer l’armoise très près du rosier pour que son feuillage se mélange aux roses ainsi qu’aux fleurs délicates du diascia. Si vous réussissez à dénicher Diascia fetcaniensis, n’hésitez pas, il se trouve être plus rustique que D. rigescens, et résiste sans problème aux hivers du nord de la France.

Salvia officinalis

Salvia-officinalisLes sauges officinales peuvent s’utiliser partout dans le jardin. Alors de là à les associer avec les rosiers, il n’y a qu’un pas que nous n’hésitons pas à franchir.

Vous pouvez planter Salvia officinalis « Purpurea » ou « Tricolor » avec les rosiers « Ballerina » ou « Mozart », deux formes très similaires. Salvia officinalis « Icterina », ravissante forme panachée de jaune sera associée à un rosier jaune comme « Golden Wings » et si vous ponctuez le tout en plaçant au pied un Sedum ellacombianum, vous réaliserez une association pleine de soleil. En revanche, si vous préférez les rosiers aux belles couleurs rouge velouté, vous pourrez utiliser la bien ronde Salvia officinalis « Berggarten » à grandes feuilles grises, pour créer un écrin.

Gaura lindheimerii

Gaura-lindheimeriiLa floraison abondante de mai à octobre du Gaura devrait ravir plus d’un amateur de plantes.

Associez-les avec un des rosiers les plus connus « Queen Elisabeth », sa floraison blanche mettra en valeur les fleurs du rosier.

Seule ombre au tableau glorieux du gaura, dans le nord de la France, il est parfois sensible à un hiver humide…

 

Sedum spectabile « Herbstfreude »
Sedum-spectabileIl est difficile de trouver un jardin sans sa touffe de Sedum spectabile. « Herbstfreude » est une variété qui, comme son nom l’indique, fera les beaux jours de l’automne. Ses inflorescences cramoisies seront parfaites en association avec un rosier à fleurs rose pâle comme « Pink Grootendorst ».

Au pied de cette scène automnale, vous pourrez utiliser un très joli couvre-sol à fleurs bleues, le Ceratostigna plumbaginoides, qui va jouer le rôle d’écrin. Si vous ne trouvez pas la variété « Herbstfreude », utilisez donc la variété « Brilliant », ou encore « Septemberglut » à fleurs pourpres. « Icebert », quant à lui, demandera à être associé à un rosier de couleur plus soutenue.

Phlox paniculata

Phlox-PaniculataVous trouverez sans problème parmi les nombreux cultivars de phlox paniculés, la plante qu’il vous faut. Il en existe de nombreuses formes. De « Fujuyama » à fleurs blanches à « Starfire » à fleurs rouges en passant par les fleurs mauves de « Caroline Van Den Berg » tout est possible ; les amateurs de panachures seront comblés avec la variété « Nora Leigh ».

Vous pourrez associer vos phlox avec de nombreuses variétés de rosiers. Nous avons un faible pour « Prosperity » ou encore « Bordure de Nacre » associés au phlox « Fujiyama ». Afin de ponctuer la fin de l’été, vous placerez à proximité de l’ensemble une touffe d’Aster lateriflorus « Horizontalis’, une superbe variété à feuillage sombre arborant de délicates fleurs blanches à cœur rouge. Et n’oubliez pas d’arroser tout ce beau monde en été.

Avec la participation de Jean-Paul Imbault

Vous aimerez aussi :