L’hiver arrive, le potager vit maintenant au ralenti. Il est temps de préparer le jardin pour l’hiver et faire les derniers travaux au potager.

Dernières récoltes du potager avant l’hiver

  • Récolter les derniers légumes qui doivent l’être avant les gelées. Les carottes, betteraves, panais ou bien céleris raves se conservent à la cave ou en silo (tas de légumes recouvert de paille ou de feuilles mortes puis de terre) ;
  • Conserver les topinambours en terre tout l’hiver en les protégeant des gelées. Il suffit de recouvrir les pieds de feuilles sèches ou de paille. Les topinambours se conservent 2 à 3 semaines une fois ramassés. Il faut donc les récolter selon les besoins ;
  • Garder quelques pieds de légumes ou d’aromatiques montés en graines avant de les arracher. Ils vous fourniront de la semence pour l’année suivante ;

Jardinage au potager avant l’hiver

potager-planter-ail-bulbe-plantation

Dès l’annonce des premières gelées, commencez à protéger vos cultures de choux, d’épinards, de mâche, de chicorées scaroles et frisées… avec un voile d’hivernage ou un tunnel ;

  • Pour les cultures encore en place et en absence de pluie, réduire les fréquences d’arrosage en n’arrosant que le matin (jardin et potager) ;
  • Pour les cultures sous abri et par temps doux enlever les cloches, soulever les tunnels et ouvrir les châssis. Fermer les abris dès la fin de l’après-midi jusqu’au lendemain midi ;
  • Planter l’ail blanc ou violet ;
  • En régions tempérées, semer des fèves et des pois et planter les échalotes grises et de Jersey ;
  • Nettoyer les parcelles libérées et apporter les résidus de culture sains au compost. Jeter les parties en graines, malades ou moisies à la poubelle ;

Soin du sol du potager pour l’hiver

  • Pailler généreusement le pied des cultures encore en place pour les protéger du froid ;
  • Epandre du compost mûr sur les parcelles qui seront plantées au printemps. Le compost commencera à se décomposer pour fournir des éléments nutritifs au sol ;
  • Avant l’arrivée du gel, recouvrir le compost et les sols nus de paille, d’herbe sèche, de copeaux de bois ou BRF, de fumier, de dernière coupe de consoude… Cette couche de protection va créer un abri pour de nombreux auxiliaires tels que les vers de terre. Le paillage maintient une température clémente qui favorise les micro-organismes garants de la fertilité du sol. La dégradation du compost et des autres débris végétaux par les micro-organismes libère progressivement les éléments fertilisants qui seront utiles aux futures cultures ;
  • Protéger au besoin le compost et le paillis de filet ou de branchages pour que le vent ou les animaux ne les dispersent pas ;
  • Installer une bâche en plastique protège le sol de l’érosion et du lessivage des éléments minéraux par les pluies. De plus, une bâche posée au sol attire les vers de terre qui en raffolent. Les vers de terre viennent se mettre au frais et à l’humidité sous la bâche. Leur va-et-vient dans le sol aère et ameublit la terre. Dernier avantage, privées d’air et de lumière, la plupart des plantes adventices vont disparaître. Seules certaines vivaces comme le chardon ou le liseron peuvent résister à ce traitement. Cette méthode est employée pour convertir une zone enherbée en potager. Au printemps, les herbes ont disparu et la terre est très facile à travailler ;

jardin-potager-hiver-paillis-feuilles-mortes

 

Autres travaux avant l’hiver

  • Nettoyer et vider la serre ;
  • Nettoyer au jet les tunnels plastiques et les vitres des châssis ;
  • Nettoyer les outils de jardin avec une brosse dure pour éliminer la terre. Recouvrir les parties métalliques d’une fine couche d’huile pour qu’ils ne rouillent pas ;
  • Ranger à l’abri tous les accessoires de jardin comme l’arrosoir, les tuteurs, les cloches en plastique qui pourraient s’abîmer aux intempéries ;
  • Vidanger les tuyaux d’arrosage et les mettre à l’abri ;
  • Vider les bacs et les réservoirs de récupération d’eau de pluie ;
  • Vidanger les robinets et les circuits d’eau extérieurs ;

Vous aimerez aussi :