Jaunes, rouges, blanches, rondes, longues ? Comment préférez-vous les aubergines ? En général, les marchés français présentent des fruits longs et violet sombre. Les plantes, aux grandes feuilles lobées, portent souvent des épines sur les tiges, et jusque sur le calice des fruits. Mais, dans le monde, on trouve une grande diversité de formes et de couleurs. Pour comprendre cette variabilité, il faut se pencher sur l’histoire de l’aubergine, dont le petit nom botanique est Solanum melongena, et qui appartient à la famille des tomates et des poivrons.

Comment cultiver l’aubergine ?

l aubergine peut être cultivée dans tous les jardins de FranceAujourd’hui, on peut cultiver l’aubergine à peu près dans tous les potagers de France, à condition de respecter quelques règles. Bien entendu, c’est au Sud de la Loire qu’il vous sera le plus facile d’obtenir une récolte précoce et abondante, l’aubergine étant une espèce assez frileuse.
Semez l’aubergine en mars-avril, si vous vivez dans le Midi, et en avril-mai au nord de la Loire, dans du terreau bien tassé. Il est nécessaire de disposer les semis sous un châssis chaud.

Lorsque les plantes ont une à deux feuilles au-dessus des cotylédons, repiquez-les individuellement. Vous pourrez, dans les régions chaudes, les placer sous un châssis froid, mais aéré. Une semaine avant la plantation, en région froide, un endurcissement des plantes sous châssis froid peut, également, être bénéfique.

Au mois de mai, ou juin pour les régions plus septentrionales, plantez les aubergines en pleine terre. Pour cela, choisissez un emplacement bien ensoleillé et abrité du vent. N’oubliez pas qu’elles sont originaires d’Inde ! Ces plantes gourmandes apprécieront un sol riche en matière organique.

Au besoin, apportez un engrais organique complet à la plantation.

Plantez-les, toujours dans leurs godets de terreau, en ayant soin de ne pas enterrer le collet (contrairement aux tomates). Laissez un espace entre chaque plante d’environ 50 cm. Arrosez abondamment et régulièrement, et paillez le sol (le mieux est d’utiliser du plastique), pour le garder au chaud. Vous pouvez ébourgeonner la tige jusqu’à la première fleur, ainsi que lorsque vous obtenez les premiers fruits, afin de limiter la végétation.

Le fruit doit être cueilli avant maturité, c’est-à-dire lorsqu’il est bien brillant et mesure environ 15-20 cm. Si vous laissez trop longtemps sur la plante, il deviendra amer et contiendra beaucoup de graines dures ! Par ailleurs, l’aubergine étant très appréciée des limaces, il est plus sage de traiter contre ces destructeurs voraces. Méfiez-vous aussi des doryphores, qui s’y attaquent lorsqu’il n’y a plus de pommes de terre. Éliminez-les préférentiellement à la main. Vous pouvez éventuellement traiter contre le mildiou une semaine après la plantation, si votre parcelle est infectée.

il existe de nombreuses variété d'aubergine, comme l'aubergine blancheLes plants d’aubergine greffés permettent de cultiver l’aubergine dans des sols plus froids – donc plus au nord – et contaminés par des agents pathogènes. Les plantes greffées sont aussi beaucoup plus vigoureuses (voire trop) et produisent plus vite. Cela améliorera à coup sûr votre production, même si ces plants sont nettement plus chers à l’achat. Faites attention, lors des manipulations, le point de greffe est en général très fragile et casse au moindre faux mouvement !

De nombreuses variétés d’aubergines existent, et ce sont, en particulier, les aubergines anciennes qui sont appréciées dans les potagers. Ainsi, en région parisienne, utilisez la Violette longue hâtive ou Baluroi, variété hybride. La Ronde de Valence est aussi hâtive et très vigoureuse, contrairement à la Violette de Barbentane, plus tardive. On peut aussi conseiller Bonica, Baren, Giniac et les aubergines blanches, Dourga ou White Egg.

Si vous respectez toutes ces conditions, vous obtiendrez 8 à 10 fruits par plante dans l’année, de la mi-juillet au mois d’octobre. En région parisienne, le début de la production est en général plus tardif (mois d’août).

Vous verrez que si votre sol est riche et bien drainé, et l’emplacement abrité, les aubergines seront aisées à cultiver, même dans les régions froides.

Avec la participation de Jean-Paul Imbault

Vous aimerez aussi :