S’il est un légume que l’on cultive traditionnellement, que l’on rencontre dans tous les jardins presque toute l’année, que l’on consomme régulièrement, c’est bien la salade, et en particulier la laitue.

La laitue est une plante annuelle dont l’origine est assez mal connue. Supposée provenir d’Europe méditerranéenne, elle est cultivée et consommée depuis la plus haute antiquité. On lui reconnaît des propriétés diététiques et thérapeutiques certaines. Malgré cela, sa consommation n’a progressé qu’assez lentement jusqu’à la fin de la Seconde Guerre Mondiale, pour faire ensuite un bond en avant.

On distingue trois types de laitues :

  • Laitue romaine : les feuilles sont longues, spatulées, à grosses nervures médianes. Les pommes, en général assez laitue-batavialâches, sont ovoïdes et dressées. Ce type est très cultivé dans les ceintures vertes et le Bassin méditerranéen.
  • Laitue batavia : plante à pomme assez volumineuse, à feuilles larges, gaufrées et à limbe fortement découpé sur les bords. Deux types sont cultivés en France :

- les batavias types européennes à pomme demi-lâche, traditionnellement présentes sur certains marchés locaux ;

- les batavias types américaines, à pomme très serrée, à feuilles craquantes, introduites depuis peu en France, très appréciés dans les pays scandinaves.

  • Laitue pommée ou laitue beurre, à feuilles lisses ou légèrement cloquées, à limbe plus ou moins épais, à pétiole limité ; les pommes sont arrondies et fermes. Ce dernier type est le plus cultivé.

Laitue: comment la cultiver ?

conseils pour bien planter les choux dans le potagerNous ne traiterons ici que de la culture de la laitue en plein air.

En France, la laitue peut se cultiver dans toutes les régions, presque même à toutes les époques de l’année. Il convient cependant de choisir les variétés convenablement adaptées à chaque climat et au type de culture choisi. En effet, alors que des variétés supportent la chaleur sans manifester une tendance exagérée à monter à graines, d’autres présentent une rusticité suffisante pour passer l’hiver en pleine terre, tout au moins sous les climats tempérés de certaines de nos région. Lors de l’achat de la semence, il sera bon de s’informer des exigences de la plante et de son aire de culture.

Quel sol pour planter la laitue ?

Si la laitue manifeste des exigences bien définies en ce qui concerne le climat, elle vient dans presque tous les sols, avec la réserve qu’ils présentent assez de fraîcheur. Ceux qui lui conviennent le mieux sont les sols humifères bien drainés, à condition qu’ils retiennent la fraîcheur, car la laitue ne dispose que d’un système radiculaire peut étendu.

Quelle fumure pour cultiver la laitue ?

Les fumures trop abondantes sont à éviter, en particulier celles riches en azote qui ont pour effet de provoquer un développement exagéré du feuillage et des pommes mal formées, devenant spongieuses.

Planter et cultiver la laitue :

Si l’on exclut les plantations en mottes, que l’on peut trouver chez quelques marchands-grainiers ou jardineries, les semis Laitue "Appia" -  -  -peuvent commencer entre le 5 et le 10 mars au sud de la Loire, et dix à quinze jours plus tard dans les régions plus froides du nord de la Loire ; la variété Dorée de printemps convient très bien pour les premiers semis.

Pour un bon développement des laitues, les distances entre les rangs seront de 0,30 à 0,35 m et de 0,25 à 0,30 m sur le rang, les graines placées au fond d’un sillon peu profond (1 à 2 cm) et recouvertes de terre fine que l’on tasse avec le dos du râteau.

L’humidité doit être entretenue en surface pendant toute la durée de la levée pour éviter la formation d’une croûte qui nuirait aux jeunes plantules. Les binages et les arrosages seront nombreux durant tout le cycle végétatif.

Afin d’assurer une production continue, les semis de laitues seront échelonnés tous les 15 jours. Avec la chaleur, la montée à graines des laitues est très rapide ; par conséquent, il est inutile de prévoir des planches trop importantes.

Comment soigner les maladies des laitues ?

Les principales maladies qui sévissent sur la laitue sont au nombre de quatre :

  • Le mildiou, ou blanc, qui se caractérise par une poussière blanche à la face inférieure des feuilles.
  • Le botrytis, ou pourriture grise, qui peut provoquer soit la pourriture complète du collet, soit une pourriture des feuilles.
  •  Le sclérotinia, champignon qui provoque des pourritures au niveau du collet lorsque la laitue commence à pousser, entraînant la mort de celle-ci.
  • La mosaïque, maladie à virus qui décolore le feuillage, arrête la croissance de la plante et entraîne des déformations.

Dès l’apparition d’un de ces symptômes, la méthode la plus efficace et la plus écologique pour éviter la propagation de la maladie est d’éliminer les plantes atteintes.

 

Avec la participation de Jean-Paul Imbault

Vous aimerez aussi :