Vous admirez les Nymphéas de Claude Monet, et vous rêvez d’un coin de jardin impressionniste. Vous allez pouvoir composer votre bassin comme un tableau, à la manière d’un artiste.

Ce qu’il faut savoir avant de choisir vos plantes aquatiques

Retenez bien les caractéristiques de votre bassin :

  • son exposition : l’idéal, c’est le soleil, même si quelques plantes sauront profiter d’une exposition partiellement ombragée (myosotis, caltha, iris, sagittaire, etc.) ;
  • sa surface, qui vous conduira à faire des choix pour « laisser respirer » le bassin s’il est de taille modeste : sachez, entre autres, que certaines variétés de nymphéas et de nénuphars peuvent s’étendre jusqu’à 2 m. Pour un bassin inférieur à 10 m2, ne dépassez pas une quinzaine de plants ;
  • sa profondeur : elle détermine précisément les variétés que vous allez choisir.

Retenez également que les plantations dans l’eau se font entre mai et octobre. Prévoyez des paniers ou des sacs de toile pour les plantes qui exigent des eaux profondes.

Les plantes aquatiques : comment les choisir ?

Roseaux, nénuphars, nymphéas, lotus, c’est le credo d’un bassin à l’allure sauvage auprès duquel vous aimerez rêver ou méditer. Mais il existe bien d’autres plantes aquatiques :

  • Les plantes de berges profitent de l’humidité du sol et retiennent la terre au bord du bassin : joncs, carex et gunnère (rhubarbe géante) en fond de décor, fougères, primevères et arums au premier plan, pour une perspective en dégradé.
  • Au bord du bassin, dans la partie marécageuse et peu profonde (jusqu’à 10 cm de profondeur), pUn nénuphar lantez un papyrus, un iris au jaune éclatant, quelques myosotis des marais, le sagittaire aux fleurs blanches et le caltha palustris.
  • En descendant, dans une eau plus profonde (de 10 à 20 cm), vous pourrez planter le pontederia et le roseau à massette.
  • Plus profond encore, de 20 à 40 cm, vous entrez dans le domaine des nymphéas et des nénuphars. Ils aiment le soleil et sont très gourmands en éléments nutritifs. Placez-les dans des paniers suffisamment grands, ils seront moins envahissants et vous pourrez, chaque année, leur apporter l’engrais organique dont ils auront besoin. Dans leur voisinage, un aponogéton au parfum de vanille.
  • Au fond du bassin, à l’abri de l’hiver, plantez le lotus et le thalia aux épis bleus.

Ajoutez quelques plantes flottantes, qui se déplacent à la surface du bassin au gré du vent et des mouvements, et filtrent l’eau, ce qui la rend plus claire. Elles n’ont pas besoin d’une grande profondeur. Choisissez une lentille d’eau et son tapis verdoyant (elle aime l’ombre) et la jacinthe.

Si votre bassin aquatique accueille des poissons, enfouissez quelques plantes oxygénantes, indispensables à leur équilibre (la renoncule d’eau par exemple, à la belle floraison blanche). Elles permettent également de lutter contre les algues.

Sur une feuille de nénuphar, une grenouille vous observe. Quand l’eau s’irisera, l’illusion sera parfaite : il ne vous restera alors plus qu’à peindre !

Vous aimerez aussi :