Beaucoup d’espèces d’oiseaux ne trouvent plus d’endroit pour nicher dans l’habitat moderne. Pour que des oiseaux égayent nos jardins, il faut leur installer un nichoir.

Pourquoi installer des nichoirs ?

Nos maisons et nos jardins impeccables n’ont plus de cavité ou de vieux arbres pour que les oiseaux y fassent leur nid. On ferme toutes les ouvertures des bâtiments et on bouche tous les trous et les fissures. Côté jardin, on remplace les haies d’arbustes par du grillage ou un mur. On recouvre toute la surface par de la pelouse, incompatible avec une vie biologique riche et variée. Les désherbants éliminent toute la diversité des plantes qui nourrissent les oiseaux.

La présence d’oiseaux au jardin est non seulement plaisante mais surtout utile. Les oiseaux éliminent naturellement les ravageurs de nos massifs et de nos potagers. A titre d’exemple, un couple de mésanges consomme 7 à 8 000 insectes pour élever une nichée. La mésange charbonnière est d’ailleurs un des rares prédateurs de la chenille processionnaire du pin. Une astuce à connaître si vous voulez protéger des pins dans votre jardin. Les oiseaux évitent l’emploi de pesticides néfastes à notre santé et à notre environnement. Autre avantage, l’observation de la vie des oiseaux offre également de belles leçons de science naturelle à nos enfants. De quoi stimuler leur intérêt pour la nature.

Heureusement, nous tendons à revenir à des pratiques plus respectueuses de l’environnement. Malgré la réduction de la variété des espèces d’oiseaux et de leur population, nous pouvons encourager leur retour dans nos jardins. La meilleure chose à faire est de leur installer des nichoirs.

Acheter ou fabriquer un nichoir

Il existe des nichoirs prêts à installer dans les magasins. Vous pouvez très facilement vous les construire vous-même. De nombreux sites proposent des plans type en fonction des espèces d’oiseaux que vous désirez attirer.

Sachez que c’est la dimension du trou qui va déterminer l’espèce d’oiseau qui fréquentera le nichoir.

Comment fabriquer un nichoir ?

 

nichoir-oiseau-mesange-nid

Sortie du nichoir d’une mésange bleue évacuant un fragment de coquille d’oeuf après éclosion (Auteur : Skitterphoto/Pixabay)

  • Utilisez de la planche brute non traitée en 15 à 20 millimètres d’épaisseur ;
  • Choisissez une essence de bois relativement résistante à l’humidité ;
  • Respectez les dimensions spécifiques à chaque espèce ;
  • Utilisez des vis plutôt que des clous pour une plus grande longévité ;
  • Recouvrez le toit d’un matériau imperméable pour une plus grande longévité ;
  • Prévoyez un toit qui fasse couvercle pour nettoyer les nichoirs après chaque nichée
  • Appliquez une lasure à l’extérieur pour protéger le bois mais laissez l’intérieur brut ;
  • Evitez l’installation d’un perchoir face au trou d’entrée. Il favorise les prédateurs ;
  • Percez des trous dans le fond du nichoir pour évacuer l’eau de pluie éventuelle ;
  • Le nichoir doit s’intégrer au mieux dans le milieu naturel. Evitez les couleurs vives. Le nichoir doit être le plus discret possible. Privilégiez les couleurs naturelles pour une meilleure intégration dans la végétation.

 Période d’installation des nichoirs

Le nichoir doit être installé suffisamment tôt avant le printemps pour que les oiseaux s’habituent à sa présence et viennent le visiter. Vous pouvez installer un nichoir jusqu’en mars mais certaines espèces cherchent leur lieu de nidification très tôt avant le printemps. En hiver, le nichoir peut également servir de dortoir ou de simple abri.

Où installer un nichoir ?

Le nichoir doit être installé dans un endroit calme, contre un mur ou un arbre solide. Le trou d’accès (ou trou d’envol) doit être à l’opposé des vents dominants, en évitant le soleil et l’ombre complète. L’orientation idéale est à l’Est ou au Sud-Est. Placez le nichoir de préférence sur un arbre plutôt que sur un piquet. Contre un mur, vous pouvez le recouvrir de lierre pour une meilleure intégration dans le milieu.

L’endroit doit se trouver à proximité immédiate des lieux de nourriture. Cela pour évitera aux parents trop de va-et-vient épuisants lors du nourrissage des petits.

L’emplacement du nichoir doit être suffisamment haut pour ne pas pouvoir être atteint par les prédateurs ou les enfants.

Combien de nichoirs à installer ?

 

nichoir-oiseau-mesange-nid-oisillon

Petit oisillon de mésange bleue peu de temps avant sa sortie du nid (Auteur : Tanteloe/Pixabay)

Si les moineaux, les étourneaux, les martinets et les hirondelles nichent volontiers en colonie, beaucoup d’espèces ont besoin d’un territoire exclusif. Elles y interdisent les intrusions d’individus de la même espèce. Selon les espèces, les distances entre chaque nichoir de la même espèce peuvent varier :

  • mésange bleue et gobemouche gris : 15 à 20 mètres
  • mésange charbonnière : 40 à 50 mètres
  • sittelle torchepot et rougequeue à front blanc : 70 à 80 mètres

Un espacement de 10 à 15 mètres entre deux nichoirs d’espèces différentes est conseillé.

 

 Fixation des nichoirs

En cas d’installation d’un nichoir contre un arbre, ne pas utiliser de clou. Préférez une sangle solide avec fil de fer ou fil électrique. Intercalez du caoutchouc ou une autre protection pour ne pas blesser l’arbre. Si vous ne disposez pas d’arbre, utilisez un mur, un poteau ou même une gouttière.

Suivi et entretien

La durée de vie d’un nichoir va dépendre de son exposition aux intempéries et de l’essence de bois utilisée. Il faut bien le nettoyer après chaque nichée ou en fin de saison. Avant d’intervenir surveillez que le nid ne soit plus occupé afin de ne pas déranger les oiseaux. Observez l’absence de va-et-vient à distance avant de vous approcher du nichoir. Faites attention à l’éventuelle installation d’un nid de guêpes. C’est un grand classique dans les nichoirs.

Lors de l’intervention sur le nichoir, vérifiez d’abord sa fixation et son état extérieur. Sous le poids d’une nichée, un bois vermoulu et pourri pourrait céder et entrainer la mort des oisillons. N’hésitez pas à remplacer un nichoir endommagé par le temps.

Videz les matériaux du nid et les fientes d’oiseaux accumulées. Brossez énergiquement les parois du nichoir. Pulvérisez à l’intérieur un spray avec des huiles essentielles aux propriétés antiseptiques et antifongiques (thym, girofle, arbre à thé).

La protection contre les prédateurs

nichoir-oiseau-chat-predateur-nid

Visite d’un nichoir par un chat (Auteur : Rihaij/Pixabay)

Dernière préoccupation avant d’installer votre nichoir : les prédateurs. La présence d’occupants dans un nichoir attire inévitablement : corneilles, pies, chats, pics, écureuils et bien d’autres animaux. C’est une menace redoutable pour les petits occupants des nichoirs. Sans compter les éventuels petits aventuriers à deux pattes et aux mains aventureuses.

Pour prévenir toute attaque, prévoyez une fixation solide du nichoir sur son support et une fermeture du toit du nichoir efficace. Installez-le suffisamment haut pour dissuader les attaques venant du sol. Placez le nichoir à distance de tout ce qui pourrait servir de plateforme d’accès (rebord de fenêtre, faîte d’un mur, branche, poteau…). Installez éventuellement un obstacle sous le nichoir pour empêcher son accès (barbelé, grillage, plaque en métal, collerette en plastique autour d’un tronc ou poteau…). Supprimez le perchoir sur un nichoir acheté dans le commerce. Il ne sert qu’à faciliter l’accès aux indésirables.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Vous aimerez aussi :