Le parpaing est un matériau de construction simple et économique à mettre en œuvre. Il se monte au mortier sur une semelle de fondation, dont les dimensions et la composition dépendent de la hauteur du muret.

 

Monter un muret en parpaings : matériel à prévoir

 

  • Parpaings
  • Film polyane
  • Ciment  / gravier  / sable
  • Ferraillage
  • Mètre ruban /cordeau à tracer / niveau à bulle / règle et équerre de maçon
  • Piquets / cordeau d’alignement / massette ou martelet
  • Bêche / pelle / auge / truelle
  • Bac à gâcher ou bétonnière
  • Brouette
  • Gants et lunettes de protection

 

Monter un muret en parpaings : réaliser les fondations

monter-muret-parpaings-trancheeAssurez-vous de creuser vos fondations hors gel. Un muret de jardin se construit en général avec du parpaing de 15 cm d’épaisseur. S’il mesure plus de 1 m de hauteur, la largeur de la semelle de fondation doit correspondre à deux fois son épaisseur, soit 30 cm. Le format du parpaing standard est de 20 x 50 cm. Ensuite, plusieurs épaisseurs existent : 10, 15 et 20 cm.

Préparer la tranchée

Délimitez le parcours du muret par deux cordeaux parallèles tendus sur des piquets à 10 cm du sol environ.

Creusez la tranchée à la pioche et à la bêche sur 30 cm de profondeur, ce qui correspond à deux fois l’épaisseur du muret.

 

Pour les tranchées de grande longueur, vous pouvez utiliser une mini pelle. Nivelez le fond au râteau puis damez soigneusement afin de le stabiliser. Contrôlez constamment son horizontalité au niveau à bulle.

La profondeur est calculée pour que le niveau de la semelle arrive 4 à 5 cm sous la surface du sol.

Le ferraillage des fondations ou longrine

monter-muret-parpaings-feraillageLe ferraillage des fondations est recommandé pour les murets dépassant 60 cm de hauteur. Auparavant, pour éviter les remontées d’humidité, étalez un film polyane dans la tranchée en le faisant remonter sur les bords.

Coulez ensuite une épaisseur d’environ 4 cm de béton de propreté (faible teneur en ciment), que vous laisserez sécher une journée.

Sur le béton de propreté, placez l’armature de type longrine sur toute la longueur de la tranchée. Assemblez les différents tronçons entre eux au fil de fer.

Centrez-la bien et surélevez-la de 4 à 5 cm, avec des éclats de parpaings par exemple ou des cales en plastique, afin qu’elle puisse être complètement enrobée par le béton.

L’utilisation de longrines préfabriquées offre un gain de temps. Pour une tranchée de 30 x 30 cm, choisissez-les en 15 x 20 cm de section.

 

Couler la semelle

monter-muret-parpaings-semellePréparez un béton dosé à 300 kg/m :

Quantités nécessaires pour un sac de 35 kg de ciment : 135 litres de sable de rivière, 185 litres de gravier et environ 20 litres d’eau.

Travaillez à deux personnes : l’une pour gâcher le béton, l’autre pour le verser dans la tranchée.

Organisez-vous de façon à couler la semelle dans la journée.

Pour aller plus vite, vous pouvez verser le béton directement à la brouette. Utilisez un bâton afin de bien le répartir.

Nivelez sommairement la surface à la truelle mais sans la lisser : le mortier de scellement adhère mieux sur le béton brut.

Laissez sécher une semaine.

 

Le montage du muret

L’horizontalité et l’alignement de la première rangée de parpaings, dite d’assise, conditionnent la régularité des suivantes.

monter-muret-parpaings-assiseTracer l’assise

Sur la semelle de fondation, tracez le périmètre du muret au cordeau à poudre en marquant deux axes parallèles.

Veillez à bien les centrer dans la largeur de la semelle. Ensuite, enfoncez un long piquet à chaque extrémité d’un des traits et dans
son exact prolongement.

Il doit dépasser d’une vingtaine de centimètres de la hauteur prévue pour le muret.

Les piquets doivent être parfaitement d’aplomb. Reliez-les par un cordeau qu’il suffira de remonter rang après rang pour guider l’alignement des parpaings.

 

 

monter-muret-parpaings-premier-rang-parpaingsPoser le premier rang de parpaings

La pose des parpaings s’effectue avec un mortier composé d’un volume de ciment pour 3 volumes de sable sec et un demi d’eau.

Déposez le mélange dans une auge pour faciliter les manipulations.

Étalez à la truelle un lit de mortier de 2 à 3 cm d’épaisseur.

Présentez le bloc de départ avec la face alvéolée vers le bas, jamais vers le haut.

Enfoncez-le dans le mortier et ajustez la position à petits coups de maillet ou de massette, tout en contrôlant l’horizontalité et l’aplomb.

 

 

 

monter-muret-parpaings-rangs-parpaingPlacez les blocs suivants dans l’alignement du premier, en respectant un espacement de 10 mm. Une fois la rangée terminée, remplissez les joints verticaux de mortier en le tassant bien avec la truelle.

Plaquez une taloche sur un côté puis sur l’autre, pour le retenir.

Pour les extrémités de votre muret, utilisez des parpaings d’angle, ils disposent d’une moitié creuse. Les ferrailles se glissent dans les creux des parpaings lorsque le mur est à hauteur définitive, pour solidifier la structure et pour éviter les effets de fissuration.

Dans le cas d’un muret de grande longueur ou hauteur, il convient d’en ajouter en intermédiaire, par exemple: tous les 3 m pour un mur d’environ 2 m de hauteur.

 

 

monter-muret-parpaings-couper-parpaingsRecouper les parpaings

Les parpaings se montent à joints alternés d’un rang sur l’autre. Il faut donc en recouper pour finir ou débuter une rangée.

Le parpaing creux est facile à retailler. Tracez la ligne de coupe à l’aide d’une pointe puis entaillez-la avec l’arête de la massette ou le tranchant d’un martelet. Procédez ainsi jusqu’à la rupture du bloc.

Si votre muret est en parpaings pleins, les coupes requièrent une meuleuse « 2 mains » équipée d’un disque diamanté.

 

 

 

monter-muret-parpaings-maconner-rangs-parpaingsMaçonner les rangs suivants

Remontez le cordeau et étalez un nouveau lit de mortier de 2 à 3 cm.

Pour éviter qu’il ne retombe sous le poids des parpaings, formez un chanfrein de chaque côté en passant la taloche inclinée.

 

 

 

 

 

 

 

monter-muret-parpaings-maconner-rangs-parpaings-bComme précédemment, posez les parpaings l’un après l’autre en les calant de niveau et d’aplomb.

Raclez les débordements de mortier, au fur et à mesure, avec le fil de la truelle.

Poursuivez ainsi le montage jusqu’en haut du mur.

Si nécessaire, rajoutez du mortier dans les joints verticaux pour combler les manques éventuels.

 

 

 

 

monter-muret-parpaings-couvrir-muretCouvrir le muret

La pose d’un chaperon est indispensable pour protéger le muret des infiltrations d’eaux de pluie.

En béton, brique, pierre reconstituée… ils existent sous différentes formes (arrondie, à 2 pentes, plate) et dimensions.

Choisissez une largeur de chaperon permettant un débord de 4 à 5 cm de part et d’autre du muret.

 

 

 

 

Monter un muret en parpaings : bon à savoir

  • Pour renforcer les angles d’un mur de clôture, par exemple, il faut utiliser des parpaings de chaînage vertical (perforés).
  • En finition, l’une des solutions les plus simples consiste à appliquer un enduit mono-couche. Imperméabilisant et teinté dans la masse, vous pouvez lui donner différents effets (gratté, taloché…) à la manière d’un enduit traditionnel.

 

 

 

 

 

Vous aimerez aussi :