Noël est la tradition la mieux partagée par les Français. Le sapin est le meilleur symbole de Noël. Les heureux propriétaires conservent souvent ce souvenir magique en plantant le sapin dans leur jardin après les fêtes.

On fête Noël dans le monde entier, selon des rituels assez semblables. Toujours et partout, le sapin est l’emblème des fêtes de fin d’année. Dans votre intérieur, vous n’avez de cesse de le choyer, de l’enrubanner, de l’illuminer, de le charger de friandises. Le sapin fait la joie des enfants, mais aussi des parents qui se souviennent avec émotion de leurs premiers Noël.

Vous ne voulez pas qu’il finisse en bûches, en compost ou abandonné dans une rue en attendant le camion poubelle ? Vous souhaitez le garder ? Un coin de votre jardin l’accueillera. Dans ce cas, choisissez-le en motte ou en pot, en veillant à ce qu’il ait suffisamment de racines.

Les différentes espèces de sapins de Noël

Il existe de très nombreuses variétés de sapins de Noël. Le plus majestueux est le sapin de Nordmann. Très touffu, ses aiguilles aux pointes arrondies et souples ne piquent pas et ne tombent pas. C’est aussi le plus résistant mais il n’a pas d’odeur.

Vient ensuite l’épicéa, le plus commun. Il a le désavantage de perdre rapidement ses fines aiguilles vertes, très piquantes et espacées. Il diffuse un intense parfum de résine. Rien ne réjouit autant que l’odeur d’un sapin de Noël quand on pénètre dans une pièce…

Retenez encore l’épicéa du Colorado ou picea pungens, aux reflets bleutés, odorant, mais aux aiguilles épaisses et piquantes. Ses branches sont parfois mal réparties, ce qui lui donne moins de majesté.

Comment entretenir votre sapin pendant la période des fêtes ?

Quel que soit votre sapin en pot, placez-le dans une bassine dans laquelle vous garderez constamment un fond d’eau (attention aux fils et aux guirlandes électriques !). En effet, le dessèchement est le principal risque. Essayez de maintenir dans la pièce une température inférieure à 19 °C, et évitez de recouvrir le sapin de neige synthétique. Eloignez-le du radiateur ou de la cheminée si vous comptez y faire un feu.

Comment replanter votre sapin de Noël ?

Débarrassé de ses décorations, votre sapin de noël a perdu de sa superbe. Moins vert et plus ou moins décharné selon l’espèce, il a souffert des changements de température et de la sécheresse de l’air. Vous devez le réadapter progressivement aux rudes conditions de l’extérieur et lui éviter un choc thermique. Sans le sortir de sa bassine, placez-le d’abord pendant quelques jours dans une pièce lumineuse et peu chauffée et pensez à l’arroser. Puis disposez-le sur une terrasse abritée pendant encore une ou deux semaines. Vous pourrez ensuite le planter dans votre jardin en dehors d’une période de gel.

N’oubliez pas qu’un sapin peut atteindre une hauteur et une envergure très imposantes. Il faut douze années de culture à un Nordmann pour atteindre deux mètres et huit à un épicéa. Choisissez bien votre emplacement afin que l’arbre une fois poussé ne représente pas un danger, pour votre maison et ses habitants.

Creusez un trou de deux fois la taille de la motte, puis retirez votre sapin de la bassine en faisant attention à ne pas abîmer ses racines. Étalez un peu de compost au fond du trou. Disposez la motte ainsi préparée dans le trou et comblez les espaces vacants avec la terre que vous avez retirée.

Tassez la surface autour du tronc, en veillant à ce que le sapin reste bien droit.

Arrosez s’il ne pleut pas. Aux beaux jours, prenez l’habitude de l’arroser régulièrement et ce pendant les trois années qui suivront la plantation.

Et une année viendra où le petit sapin que vous avez adopté sera devenu suffisamment grand pour trôner dans votre jardin et se laisser parer pour de nouveaux Noël. Cette fois-ci, il vous faudra un escabeau !

Vous aimerez aussi :