Pour retrouver une eau de qualité et éviter les mauvaises surprises lorsqu’arrive le printemps, mettre sa piscine en hivernage est essentiel. Actif ou passif, l’hivernage de la piscine permet de préserver vos différents appareils ainsi que l’intégrité de votre bassin.

Qu’est-ce que l’hivernage ?

L’hivernage de la piscine permet de préserver à la fois la qualité de l’eau et l’intégrité de votre bassin. Le but de l’opération n’est pas de vider entièrement la piscine : conserver un volume d’eau permet de maintenir en place la structure et d’éviter au liner de se décoller. Il est ainsi conseillé de vider le bassin seulement une fois tous les 3 à 5 ans.

L’hivernage de la piscine doit en revanche se faire tous les ans, quand l’eau descend en dessous des 12°C, température en-deçà de laquelle les bactéries et autres micro-organismes ne se développent plus. Deux méthodes d’hivernage sont alors possibles : l’hivernage actif et l’hivernage passif.

L’hivernage actif : un entretien continu

bache-piscine-autoportante-hivernageL’hivernage actif, ou semi-hivernage, consiste à faire tourner au ralenti le système de filtration. C’est un procédé particulièrement adapté au climat où les températures négatives ne sont pas fréquentes  et de courte durée.

Dès que la température descend en dessous de 12°C, réglez votre pompe de filtration pour qu’elle ne fonctionne que 2 à 3 heures par jour. Vous pouvez également ajouter un produit spécial hivernage (qui prévient la putréfaction de l’eau) et un anticalcaire selon la dureté de votre eau.

Durant cette période, continuez à contrôler le pH de l’eau et à le rééquilibrer si besoin, et vérifiez que le panier du skimmer n’est pas plein.

Avec l’hivernage actif, vous n’êtes pas obligé de couvrir la piscine, même si une bâche de protection évite la corvée de nettoyage du bassin. De plus, si votre bâche est opaque, la prolifération d’algues est considérablement réduite.

L’hivernage passif : aucun entretien durant l’hiver

robot-piscineL’hivernage passif, ou hivernage complet, nécessite d’arrêter tous les équipements de la piscine.

Première étape : un nettoyage en profondeur. Tous les éléments doivent être lavés (buses, paniers…) et notamment le filtre à sable, pour lequel existent des décapants spécifiques. Les parois, le fond et la ligne d’eau pourront être nettoyés manuellement ou à l’aide d’un robot. L’eau, quant à elle, sera traitée au chlore et avec un produit spécial hivernage, évitant la prolifération d’algues et la formation de calcaire.

Une fois le niveau de l’eau baissé environ 10 cm en dessous des buses de refoulement, arrêtez  votre système de filtration. Vous devrez alors vidanger et purger l’ensemble des canalisations et des appareils (pompe à chaleur, suppresseur…) et mettre en place des dispositifs antigel : bouchons sur les buses et prises ; flotteurs sur la diagonale du bassin et gizzmos dans les skimmers.

Enfin, recouvrez la piscine d’une bâche d’hiver et patientez jusqu’au printemps prochain !

Vous aimerez aussi :