Les plantes carnivores n’ont pas des soucis de riches : leur domaine, ce sont les marécages, les tourbières ou les parois rocheuses. Vivant sur des terrains très pauvres en éléments nutritifs, elles sont devenues carnivores par nécessité, pour pouvoir se nourrir ! Mais vous pouvez toujours les adopter, à la condition de répondre précisément à leurs besoins, et de ne pas vous en effrayer.

Les principales plantes carnivores

Voici un petit panorama des principales plantes carnivores :

la Dionaea muscipula, munie de mâchoires redoutables, est l’une des plantes carnivores les plus spectaculaires ;
la Sarracenia, aux feuilles en forme de trompettes qui sont de redoutables pièges à insectes. Elle produit une sécrétion sucrée qui agirait comme un véritable stupéfiant sur les insectes. Ivres, ces derniers se jetteraient dans la trompette en titubant !
la Nepenthe, munie de longues feuilles terminées par un piège en forme d’urne cylindrique, et dont les exploits sont légendaires : on dit que les plus grandes espèces sont capables d’absorber une grenouille ou une souris !
• la Drosera, qui capture ses proies en les prenant au piège de ses feuilles à poils collants, était l’une des plantes favorites des sorciers au Moyen-Âge et les Alchimistes avaient imaginé qu’elle contenait l’un des constituants de la pierre philosophale ;
l’Heliamphora, dont les bords du cornet, glissants, et les poils dirigés vers le bas, empêchent l’insecte de remonter ;
la Pinguicula, très dangereuse pour les moutons – mais il est peu probable que l’on rencontre des moutons dans votre intérieur. Elle a la propriété de faire cailler le lait.

mr-bricolage-plante-carnivore-drosera-rotundifolia

Parmi les 600 espèces recensées, vous pouvez encore retenir La Dionée, dite Vénus attrape-mouche, et la Darlingtonia californica, ornée d’une moustache pleine de nectar qui lui sert de leurre.

Pour les planter, choisissez une véranda ou une pièce fraîche (la température ne doit pas excéder 15°C en hiver et 20°C en été) bénéficiant d’une grande luminosité et d’une humidité ambiante élevée. Elles s’arrosent avec de l’eau de pluie, ou, à défaut, avec de l’eau déminéralisée.

Quelles nourritures pour les plantes carnivores

Si la plupart des plantes carnivores se nourrissent d’insectes, quelques-unes, en particulier celles vivant dans les milieux aquatiques, capturent des vers, des invertébrés ou des protozoaires.
Pour attirer leurs proies, elles émettent des odeurs (Drosophylum, Pinguicula), produisent des substances sucrées (Nepenthes, Dionée, heliamphora, Sarracenias) ou se parent de couleurs vives (Nepenthes ou Sarracenias). Il ne leur reste plus qu’à digérer leurs proies grâce à leurs sucs digestifs internes.
Si vous cultivez des plantes carnivores, ne leur apportez jamais d’aliments : elles se chargent elles-mêmes de trouver leur nourriture, et une indigestion pourrait leur être fatale !

mr-bricolage-nepenthes-muluensis-plante-carnivore

Plante carnivore nepenthes muluensis

 

Vous aimerez aussi :