Le claustra est un élément déco et pratique pour aménager le jardin. Il délimite les espaces, sert de brise-vue, de brise-vent ou de clôture, protège du soleil tout en laissant passer la lumière.

Qu’est-ce qu’un claustra ?

claustra-jardin-terrasse-brique

Claustra ancien en briques

Un claustra est une paroi ajourée qui sert de cloison décorative. Son origine vient du moucharabieh utilisé dans l’architecture orientale. En s’approchant, il permet de voir de l’autre côté sans être vu. Le claustra a ensuite été adapté au jardin pour isoler un espace.

Un claustra sépare ou cloisonne un espace sans pour autant l’isoler du reste du jardin. Il crée une zone de mi-ombre où la lumière et l’air continuent de filtrer au travers.

Le claustra peut être fabriqué avec différents matériaux ou tout simplement végétal pour mieux s’intégrer dans la nature. Côté budget, les prix varient selon le projet, la taille et la nature des matériaux choisis.

Un claustra pour quel usage ?

Le claustra a souvent pour fonction de préserver l’intimité d’une partie du jardin en protégeant des regards indiscrets. C’est parfois utile en zone pavillonnaire quand les jardins sont petits et proches les uns des autres. La pose d’un claustra sur un ou plusieurs côtés pallie cet inconvénient.

La plupart des modèles de claustra laisse passer le regard vers le jardin quand on s’en approche. A l’inverse, à distance, la vue est arrêtée par le claustra. Sur certains modèles, des lames orientables, permettent une occultation modulable selon vos besoins d’intimité.

Selon l’exposition de l’espace à aménager, un claustra peut autant protéger du vent que des regards. Cette protection contre les courants d’air crée un microclimat qui prolonge l’utilisation du jardin en demi-saison.

Autre usage du claustra au jardin, la délimitation de lieux destinés à des fonctions différentes comme les coins repas, détente, jeux, repos…

Dans un aménagement, vous pouvez très bien installer des panneaux occultants autour de la terrasse ou de la piscine. Ils serviront de brise-vent et de brise-vue en vous isolant des regards extérieurs. Des claustras peuvent être utilisés pour délimiter plusieurs espaces au jardin (potager, coin repas, zone de détente, etc.).

Un claustra en matériaux

Le claustra est une paroi composée d’éléments préfabriqués, superposés ou monobloc. Il existe des claustras en différents matériaux : bois, pierre, béton, en terre cuite, en PVC, en métal ou encore en matière composite.

Les formes des produits proposés sont très variées. Votre choix peut se porter sur des grands panneaux de claustras en bois ou sur des éléments en brique ou en béton à assembler.

Les fabricants rivalisent d’ingéniosité pour proposer de nouveaux produits. Ces dernières années ont vu apparaître les cloisons composables à monter. Des segments de panneaux ajourés et de simples lames à monter entre deux poteaux pour composer des parois personnalisables quasiment à l’infini.

D’autres industriels misent sur les solutions amovibles pour composer des espaces différents à l’infini et au gré des besoins. Votre claustra peut ainsi au fil du temps, protéger du vent, du soleil ou des regards.

Vous avez l’embarras du choix pour trouver le claustra qui s’intégrera dans votre jardin. C’est à la fois l’esthétique et la facilité d’installation qui orienteront votre choix.

Des claustras design

claustra-jardin-cloture-pvc

Clôture de jardin surmontée d’un claustra en PVC (Fabricant : Morey)

Ces dernières années, les claustras en métal sont apparus et ont renouvelé le marché. En aluminium ou en acier, les fabricants proposent des produits de plus en plus design. Ces claustras au look nouveau s’associent à merveille avec des maisons de style contemporain.

La grande diversité des combinaisons et des motifs proposés permet des compositions uniques. Elles créent un effet contemporain en accord avec le style que vous voulez donner à votre jardin. Un claustra doit s’harmoniser parfaitement avec le lieu où on l’installe. Ainsi pour une maison au style épuré, des panneaux au décor plus ou moins géométrique peuvent apporter une note de fantaisie et rééquilibrer un ensemble un peu austère.

Une paroi en claustras peut être personnalisée en alternant différents panneaux. Ces panneaux peuvent être plus ou moins ajourés : simples croisillons de bois, lames façon persiennes, découpes très travaillées dans le métal. Ces panneaux ajourés s’associent très bien à des structures plus occultantes ou à des panneaux amovibles combinant métal et textile. A vous de jouer sur les matières et les différents panneaux pour aménager votre jardin de manière originale.

Un claustra végétal

Pour un jardin plus naturel, vous pouvez opter pour un claustra végétal. Un claustra végétal peut avoir une fonction esthétique, pratique ou encore structurer les espaces du jardin. Le claustra peut ainsi séparer le jardin d’agrément du potager, du verger ou de la piscine.

claustra-jardin-terrasse-treillis-feuillage-katalopolis-flickr

Treillis en bois servant de support à du lierre (source : Katalopolis – Flickr)

La pousse des plantes sera conduite sur une structure en treillis bois ou métal. Si le bois a un charme indéniable, l’avantage ira au métal pour sa plus grande longévité.

Selon votre situation géographique et l’orientation de votre claustra, de nombreuses plantes sont adaptées : clématite, hortensia grimpant, faux-jasmin, chèvrefeuille, vigne vierge quinquefolia, lierre grimpant à petit feuillage, bougainvillée et pourquoi pas un treillis en saule ou en osier vivant ?

Choisir le végétal implique de la patience et un peu de travail. Il faut accepter de laisser la plante s’installer et grandir tout en contrôlant sa croissance avec un palissage et une taille régulière.

Un mélange claustras de matériaux et plantes est également possible dans un mix bois et végétal. Des panneaux pleins peuvent être fixés de façon surélevée entre des poteaux. Cette installation ménage un espace libre entre le sol et les panneaux de claustras. Vous pourrez y planter bambous, lavandes, rosiers ou tout autre végétal à faible développement. Sur une grande longueur, l’astuce sera d’alterner panneau en haut et en bas pour casser une perspective trop linéaire. La paroi pourra même être terminée par de longs bacs ou des jardinières pour créer une transition aux extrémités.

 

 

 

Enregistrer

Vous aimerez aussi :