Les sécheresses estivales, les inondations de plus en plus fréquentes obligent à repenser la gestion de l’eau. L’installation d’un réseau de récupération de l’eau de pluie permet de récolter jusqu’à 80% de l’eau de pluie, selon les systèmes. Cela peut s’avérer profitable pour minimiser les effets des intempéries, et réduire le budget « eau » de la maison. Nos conseils pour installer un récupérateur d’eau de pluie.

 

Comment et pourquoi récupérer les eaux de pluie ?

Les eaux de pluie ruissellent sur vos toitures. Elles sont récupérées dans les gouttières puis évacuées par les descentes d’eau. C’est à ce niveau que doit être placé votre récupérateur d’eau.

Choisissez la capacité de votre récupérateur en fonction de l’utilisation des eaux de pluie que vous souhaitez faire :

  • Utilisation en extérieur : arrosage du jardin et nettoyage (terrasse, mobilier de jardin…)
  • Ménager : alimentation en eau des toilettes et du lave-linge

Attention : l’utilisation des eaux pluviales est à réserver exclusivement à des tâches ménagères ou de jardinage. L’eau ne doit être, en aucun cas, considérée comme potable et reliée au réseau d’eau de la ville.

 

Les différents types de récupérateurs d’eau de pluie

installer-recuperateur-eau-filtreLa plupart des récupérateurs d’eau de pluie sont couverts, évitant ainsi que l’eau ne soit souillée par des végétaux ou autres salissures.
Cependant, afin d’éliminer toutes les impuretés, nous vous conseillons de placer un filtre équipé d’une position trop plein.

 

 

 

 

 

 

 

installer-recuperateur-eau-cuves-exterieuresLes cuves à eaux extérieures

Équipé d’un robinet pour le remplissage de l’arrosoir, la cuve à eau extérieure est très utile pour l’arrosage du jardin et du potager, le lavage de la terrasse, du mobilier de jardin… Pensez cependant qu’un récupérateur placé à l’extérieur de la maison ne sera pas utilisable en hiver à cause du gel (contrairement aux installations enterrées ou en sous-sol).

Il existe plusieurs styles de cuve à eau extérieure, d’une capacité variant de 200 à 600 litres pour la plupart (certains modèles pouvant aller jusqu’à 1 000 ou 2 000 litres) :

Les cuves à eau classiques, cylindrique ou rectangulaire : elles peuvent être rehaussées au moyen d’un support de cuve pour faciliter l’accès au robinet. Un collecteur filtrant et un set de jumelage, pour relier deux cuves entre elles, peuvent également être ajoutés.

Les cuves à eau décoratives : elles sont proposées sous diverses formes (jarre en terre cuite, avec bac à plantes sur le dessus, habillage bois…) et couleurs.

 

installer-recuperateur-eau-cuves-interieuresLes cuves à eau intérieures

Une cuve à eau intérieure est un réservoir de 1 300 litres, en deux parties à assembler par clipsage dans une cave, un garage ou sous-sol.

Légères, modulables et peu encombrantes, elles peuvent se monter en batterie pour accroître la capacité de stockage.

 

 

 

 

 

 

 

installer-recuperateur-eau-cuve-enterreeLes cuves à eau enterrées

D’une contenance de 1 600 à 9 000 litres, la cuve à eau enterrée se présente également en deux parties à assembler.

Le jumelage de 2 cuves reste possible. Pour une utilisation domestique des eaux de pluie (lave-linge, lave-vaisselle, WC), privilégiez les matériaux de synthèse (polyéthylène, polyester…) ou le béton.

Ces cuves étant enterrées, il faudra vous assurer que la nature du terrain et la hauteur de la nappe phréatique vous permettent une telle installation. De plus, prévoyez de gros travaux pour l’enfouissement de la cuve.
Sachez qu’il existe des kits complets pour le jardin ou pour l’habitat comprenant la cuve, la rehausse, le filtre, le système de pompe.

 

 

Calculez votre besoin en eau de pluie

Avant d’installer un récupérateur d’eau de pluie, il faut estimer votre besoin en eau.

Pour le jardin, comptez environ :

  • 55 litres/m²/ an pour arroser pelouse et massifs
  • 35 litres/m²/ an pour les massifs uniquement
  • 100 litres/m²/an pour le potager
  • 400 litres / lavage pour le nettoyage de la terrasse, du mobilier de jardin

Exemple : Besoin en eau pour arroser 30 m² de massifs, un potager de 30 m² et 5 lavages par an :
(35 x 30) + (100 x 30) + (400 x 5) = 6 050 litres/an.

Dans ce cas de figure, une cuve à eaux extérieure de 500 à 1 000 litres est amplement suffisante.

Pour arroser uniquement votre potager (50 m² maxi), optez pour une cuve de 200 à 500 litres.

Pour l’arrosage du jardin (potager et massifs) et le lavage extérieur, une cuve de 1 000 à 3 000 litres (selon la superficie à arroser) conviendra davantage.

Pour arroser, laver et autres usages domestiques, préférez une cuve intérieure ou enterrée de 3 000 à 9 000 litres.

 

Installer un récupérateur d’eau de pluie extérieur

installer-recuperateur-eau-positionner-recuperateurPositionnez le récupérateur d’eau contre un des murs de la maison, à côté de la descente de gouttière. Assurez-vous que le sol est bien plan, stable et résistant au poids.

 

 

 

 

 

 

 

 

installer-recuperateur-eau-couper-gouttiereCoupez la gouttière à hauteur de l’arrivée d’eau du récupérateur. Utilisez une scie à métaux ou une égoïne électrique équipée de la lame adéquate.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

installer-recuperateur-eau-filtreInstallez, à l’endroit de la découpe, le kit de raccordement. Il comporte un filtre servant à intercepter les impuretés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

installer-recuperateur-eau-etancheite-raccordsVérifiez bien l’étanchéité des raccords. Une fois l’installation terminée, fixez le récupérateur d’eau au mur.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Installer un récupérateur d’eau de pluie : bon à savoir

  • En hiver, pensez à déconnecter le kit de raccordement ou à débrancher l’arrivée d’eau de votre récupérateur d’eau. Videz ensuite intégralement le réservoir d’eau (bouchon de vidange en partie basse) et laissez le robinet en position ouverte.
  • Depuis le 1er janvier 2009, tout dispositif de prélèvement, puits ou forage, destiné à obtenir de l’eau pour un usage domestique, doit faire l’objet d’une déclaration en mairie.
  • La récupération des eaux de pluie donne droit, en France, au crédit d’impôts, notamment pour l’installation par un professionnel, d’équipements à usage domestique. Depuis le 1er Janvier 2012 (selon arrêtés et législation), le crédit s’élève à 18 % des dépenses effectuées pour l’acquisition du matériel, dans la limite de 8 000 € pour une personne seule et de 16 000 € pour un couple marié (déclaration commune). Renseignez- vous auprès de votre mairie car certaines communes attribuent également des aides pour ce type d’installation.
  • Il existe des kits de raccordement avec filtre intégré, ne nécessitant ni démontage, ni découpe de la gouttière. Ils s’adaptent aux diamètres de la gouttière et sont vendus avec une scie cloche pour le perçage.

Vous aimerez aussi :