Permettant de récupérer l’eau de pluie, de s’en servir au quotidien et de faire des économies d’eau potable et d’argent, les récupérateurs d’eau de pluie présentent des avantages retenant de plus en plus l’intérêt des propriétaires de maisons.

La cuve hors sol, le choix de la simplicité

La cuve hors-sol présente un double avantage, elle stocke l’eau de pluie, entre 200 et 500 litres, et se pose facilement.

Ce récupérateur d’eau est destiné à l’usage extérieur, il est protégé contre les UV et permet d’entretenir le jardin, le potager et de laver les voitures.

 

La citerne souple, très discrète

La citerne souple a le vent en poupe. Et pour cause, ce récupérateur d’eau, surnommé aussi « vessie », est capable déstocker une grande quantité d’eau de pluie.

Il a aussi l’originalité d’être installé à des endroits très discrets : sous une véranda, un escalier ou une terrasse de piscine. Ni vu, ni connu, ce récupérateur d’eau vous apporte de l’eau à tout moment. Mieux encore, il se replie !

 

La cuve enterrée, bien pratique

Cuve de récupération d'eau de pluie enterrée

Cuve de récupération d’eau de pluie enterrée

 

La cuve enterrée est très pratique car justement enterrée donc préservant la surface de votre jardin.

En fibre de verre, béton ou polyéthylène, fabriquée pour résister au froid, à la corrosion et étanche. Conçues pour l’entretien du jardin dont l’arrosage, les cuves enterrées servent aussi à l’alimentation des WC, au lavage des sols, des voitures et du linge.

 

 

La cuve aérienne en bois

Encore trop rare en France, la cuve aérienne en bois est pourtant un système très avantageux.
Étanche, fabriquée souvent en pin de Douglas, un bois à la fois esthétique et de qualité, elle peut stocker entre 1 000 à 8 000 litres d’eau de pluie.

Enregistrer

Vous aimerez aussi :