Il est difficile pour les petits animaux et insectes du jardin de trouver un refuge pour se protéger des agressions du monde moderne (l’urbanisation et les traitements chimiques en particulier), se mettre à l’abri des rigueurs de l’hiver, pondre ou bien élever leur progéniture. Voici un petit tour d’horizon des abris que vous pouvez installer pour accueillir la petite faune qui fait la richesse d’un jardin naturel.

 

Des nichoirs pour les oiseaux

 

Vous trouverez dans les jardineries de petites boîtes en bois (vous pouvez les construire vous-même) qui feront de parfaits nichoirs pour les oiseaux. Assurez-vous que la taille des ouvertures et la hauteur de l’installation sont suffisantes pour qu’ils puissent y pénétrer et se mettre à l’abri des pattes du chat. Les étourneaux et les sansonnets auront besoin d’une ouverture plus large que les moineaux, les mésanges ou les rouges-gorges.

 

De petits hôtels pour les insectes

 

Du plus modeste nichoir (une simple bûche percée ou la tige creuse d’un bambou fixée sur un piquet) au gîte étoilé (un hôtel à insectes « grand standing » qui abritera plusieurs espèces), il existe différents types d’habitats pour les insectes utiles de votre jardin.

L’hôtel des insectes est composé de cavités de tailles et de formes diverses, abritées par un toit, où viendront nicher les coccinelles, où les guêpes et les abeilles solitaires déposeront leurs œufs. Placez-le au printemps dans un endroit lumineux et abrité du vent, à proximité d’un petit terrain en semi-friche où poussent des herbes aromatiques, de la sauge et des orties, ou d’un massif fleuri.

Installer des abris pour la faune du jardin

 

 

Une maison pour les chauves-souris

 

Grandes consommatrices d’insectes volants la nuit venue, les chauves-souris se font plus rares, faute de trouver des habitats naturels. Fixez sur un arbre, à hauteur de vol, une petite maison où elles s’abriteront le jour et pendant l’hibernation.

 

Des perchoirs pour les papillons

 

Pour aider les papillons à hiberner et pour favoriser la période de transformation de la chrysalide en papillon, construisez au soleil, de préférence dans un coin du potager laissé en jachère ou à proximité d’une haie fleurie, un petit promontoire en bois muni d’une trappe par laquelle vous introduirez les plantes qui leur sont nécessaires, et plus particulièrement l’ortie, qui est à la fois un nid pour la reproduction des papillons et une plante nourricière une fois en fleurs.

 

Un gîte pour les hérissons

 

Un tas de bûches posé sur un tapis de feuilles mortes suffit à ce petit mammifère chasseur de limaces et d’escargots pour trouver refuge lors de l’hibernation. Mais vous pouvez aussi fabriquer pour la famille hérisson une petite maison que vous placerez dans un endroit calme, à l’abri du vent, en prenant soin de recouvrir le sol d’herbes coupées et de fleurs séchées. Une poignée de cacahuètes suffit à les attirer.

 

Et n’oubliez pas le petit point d’eau (une mare ou un bassin) pour que vos hôtes puissent se désaltérer, et une mangeoire où ils trouveront la nourriture nécessaire pendant les mois d’hiver.

Vous aimerez aussi :