Une haie fleurie toute l’année, c’est le plaisir d’une palette dont les couleurs jouent avec les saisons. Amusez-vous à faire un plan comme vous feriez un tableau changeant, en disposant vos arbustes en fonction de leur période de floraison, en choisissant les teintes et les parfums, en alternant les variétés caduques et persistantes. Et mettez-vous à l’œuvre…

Nos conseils avant de planter une haie fleurie

La plupart des arbustes à fleurs ont besoin d’une exposition lumineuse pour donner toute leur mesure.

Pour réussir une haie fleurie, préparez le terrain en le bêchant sur 40 cm début octobre, puis démarrez les plantations début novembre avant les premières gelées. Si nécessaire, poursuivez le reste de vos plantations au début du printemps.
Choisissez les espèces en fonction de leur taille adulte, qu’elle soit compatible avec celle de votre haie (1 m, 2 m, plus de 2 m).
N’oubliez pas qu’en cas de jardin et de maison mitoyens, vous devez planter votre haie à 2 m au moins de la limite de propriété si votre plantation doit culminer au-delà de 2 m.

Les variétés d’arbustes pour des haies fleuries

Si vous souhaitez une haie fleurie toute l’année , mariez différentes variétés et couleurs. Voici un exemple de mariage heureux :

  • Choisissez d’abord des arbustes persistants : le céanothe, aux fleurs bleu roi en mai, et son feuillage vert foncé l’hiver ; le laurier-tin, aux fleurs couleur blanc rosé de novembre à avril ; les fleurs blanches de l’oranger du Mexique, au printemps et en été, et le vert tendre de son feuillage toute l’année ; le rose des fleurs de l’escallonia dès le mois de mai, qui vire au rouge durant l’été…
  • Puis les espèces caduques : en commençant par le jaune doré étincelant du forsythia qui fleurit dès le mois d’avril ; les fleurs blanches de l’aubépine au printemps et ses baies rouges dès la fin du mois d’août; les grappes de mauve, de rose fané et de rouge du groseillier à fleurs, en avril et mai ; le mauve et les parfums de l’arbre aux papillons (buddleia) en été ;  les branches de fleurs blanches du seringat, le jasmin des poètes, aux mois de mai et de juin; les couleurs crème et le parfum du chèvrefeuille d’hiver, de décembre à mars; le rouge et le rose pourpre du cognassier du japon, à la fin de l’hiver et au printemps ; le rose et le blanc du weigélia, du début du printemps au début de l’été…

Haie fleurie

Agencez et mariez le tout avec harmonie. Ajoutez-y encore un arbousier aux fleurs blanches, dont vous pourrez déguster les fruits jaunes et rouges en automne, et, pour la touche finale, les fleurs dorées et parfumées du genêt au printemps.

Laissez autant que possible cette haie fleurie « libre », en ne lui appliquant que des tailles légères, juste pour l’harmonie et l’équilibre de l’ensemble.

Et ainsi, votre haie fleurie fera le bonheur des yeux de vos visiteurs, mais aussi celui des oiseaux qui trouveront à s’y cacher et à s’y régaler (les baies de l’aubépine font leurs délices) et des abeilles butineuses.

Vous aimerez aussi :