« Un jardin botanique est une institution possédant des collections documentées de plantes cultivées pour la recherche scientifique, la conservation, l’exposition et l’éducation. »  C’est la définition donnée par l’International Association of Botanic Gardens (BGCI) pour les jardins du monde entier qui accueillent de riches collections d’espèces rares et que vous pouvez visiter au gré de vos voyages : le Kew Garden à l’Ouest de Londres, le Jardin Botanique de Montréal, le parc botanique de l’Île Maurice (le Jardin des Pamplemousses) ou, plus près de vous, le Jardin des Plantes, à Paris.

 

Rapporté à la dimension d’un petit espace privé, un jardin botanique sera un jardin entretenant des plantes particulièrement rares ou menacées de disparition, dans le but de les conserver et de les multiplier. Voici pour vous guider quelques principes à respecter, et quelques suggestions de thématiques.

 

Les principes pour pouvoir profiter d’un jardin botanique

 

Faites confiance à la nature.

C’est une évidence, mais mieux vaut la rappeler : un jardin botanique doit être aménagé selon des principes de respect et d’intégration dans l’environnement. Choisissez des méthodes naturelles : paillage, compost domestique, etc. Et surtout pas de pesticide ou d’herbicide (préférez un désherbage manuel ou, à défaut, thermique).

 

Réunissez les bonnes conditions pour cultiver vos végétaux.

Les végétaux rares sont le plus souvent fragiles. Un sol drainant et une exposition à l’abri des vents et au soleil (mi-soleil, mi-ombre, dans l’idéal) sont les conditions de base pour réaliser votre projet de petit jardin botanique.

 

Privilégiez les espèces locales.

Les plantes, arbustes ou arbres que vous souhaitez réunir doivent pouvoir s’acclimater à votre région. Choisissez de préférence des végétaux indigènes, qui furent ou qui sont encore communs dans votre région, ou bien des espèces provenant de régions lointaines mais au climat comparable.

herbes aromatiques

 

Maîtrisez l’approvisionnement.

L’idéal est de pouvoir récolter in-situ (dans la nature elle-même) les graines de vos végétaux. Ce n’est pas toujours possible, en particulier pour les plantes provenant de régions lointaines. Dans ce cas, la meilleure manière de procéder est de prendre contact avec des jardins botaniques (publics ou privés, on trouve facilement les adresses sur internet) et de négocier l’envoi ou l’échange de graines.

 

Étiquetez les plantes.

Une étiquette pour chaque plante portant le nom latin et le nom courant vous permettra un repérage facile. Vous pouvez également vous confectionner un petit fichier avec les principales informations nécessaires à la connaissance et à l’entretien de vos végétaux : origine, exposition, arrosage, etc.

 

Quelques idées de thématiques pour un jardin botanique familial

 

Jardin botanique familial

 

 

Évitez de voir trop grand. Choisissez une ou deux thématiques représentées par une vingtaine d’espèces chacune, et travaillez consciencieusement.

 

Voici quelques suggestions : plantes qui accompagnent la vie quotidienne (plantes médicinales, plantes aromatiques, etc.), plantes des milieux humides, plantes des cinq continents, flore des rochers ou simplement des plantes de votre région qui tendent à disparaître.

 

Un jardin botanique réussi sera un havre pour la faune locale (installez des abris !), une source d’inspiration pour vos invités et un plaisir personnel chaque jour renouvelé.

Vous aimerez aussi :