Quelques règles de base sont à connaître avant de planter son potager. L’emplacement et l’organisation sont des étapes à bien préparer pour vos futurs fruits et légumes.

Choisir l’emplacement

Première étape : trouver le bon endroit pour installer votre potager. Le terrain doit être plat et avoir au minimum une profondeur de 30 cm de terre à travailler. Choisissez un emplacement ensoleillé, ouvert au sud et protégé du vent, en installant une haie par exemple.

Avant de planter, prenez donc le temps d’observer l’exposition de votre jardin : faites un relevé toutes les deux heures environ des différents emplacements possibles dans le jardin pour vous faire une idée de la durée d’ensoleillement pendant la journée. Idéalement, 8 heures par jour en été sont nécessaires. Côté humidité, une zone moyenne est à privilégier. Mais il vaut mieux installer votre potager dans une zone plus sèche que trop humide, sachant qu’il est plus aisé d’arroser que d’assécher un sol.

Enfin, votre potager devra être proche de la maison pour y accéder facilement : une trop grande distance à parcourir les bras chargés peut vite devenir handicapante pour l’entretien des légumes et aller cueillir quelques brins d’herbes aromatiques ne doit pas non plus être une expédition !

Crédit photo : Fotolia

Organiser son potager

La superficie du potager dépend de beaucoup de facteurs (nombre de personnes à nourrir, type de sol, climat, etc.), mais on considère en moyenne que 50 m² pour débuter sont suffisants. Cette surface vous permettra de vous familiariser à la pratique et de cultiver quelques légumes d’été. L’entretien reste raisonnable et l’organisation est facile. Prévoyez néanmoins un emplacement autorisant un agrandissement pour les années à venir. A titre d’exemple, on considère que 100 m² permet de fournir suffisamment de légumes pour une famille de 3 à 4 personnes.

Votre potager devra ensuite être divisé en parcelles, carrées ou rectangulaires, d’environ 1,20 mètre de large,séparées par des allées d’environ 80 cm de large. Le sol devra ensuite être préparé : les herbes, racines et cailloux seront retirés et la terre labourée puis ratissée. Pour l’emplacement des cultures, quelques astuces vous faciliteront la vie : les plus grandes seront positionnées le plus au nord et les petites au sud pour éviter qu’elles ne se fassent de l’ombre entre elles.

Planter les cultures

Pour débuter, les incontournables du potager, relativement faciles à cultiver, sont à privilégier : tomates, salades, cucurbitacées, navets et radis sont une base solide. Et n’oubliez pas les plantes aromatiques qui, en plus d’être agréables et utiles en cuisine, amènent de la diversité au potager.

C’est ainsi que vous éviterez les maladies et les ravageurs : en mariant astucieusement les cultures. Carottes et poireaux, concombres et fraises, oignons et betteraves…

Renseignez-vous pour éviter les associations néfastes et privilégier les mariages heureux. Mêmes les fleurs sont les bienvenues ! Les plus connues au potager sont les œillets d’Inde qui repoussent les insectes nuisibles, notamment les nématodes, des vers qui s’attaquent aux racines de vos cultures.

creer-premier-potager-mr-bricolage

Enregistrer

Vous aimerez aussi :