Pour que vous puissiez profiter d’une belle récolte, il est nécessaire de tailler la vigne et de la protéger. Voici comment procéder.

Comment tailler votre vigne : Les principes de base

La taille de la vigne conditionne la bonne fructification. Une vigne non taillée retrouve rapidement son état naturel, qui est celui d’une liane avec une tendance à s’allonger indéfiniment, favorisant le développement des ramures non fructifères et du feuillage, ce qui affecte le volume et la qualité de la récolte.

À quel moment faut-il tailler une vigne ?

Il faut d’abord choisir le bon moment de la taille pour éviter que les bourgeons ne soient victimes d’une gelée. Mieux vaut retarder la fructification que de prendre le risque de perdre toute sa récolte.

D’une manière générale, la première taille, celle d’hiver, indispensable à la croissance de la vigne, s’effectue entre février et mars, au moment du repos végétatif, en prenant garde qu’il ne gèle pas. La seconde taille, destinée à optimiser la production des fruits, est réalisée durant les mois d’été.

 

Aperçu de bourgeons de vigne. Source pixabay.com

Les principes de base pour trouver le bon équilibre (forme du pied, volume de végétation, quantité de fruits) sont simples :

 

  1. La première année, il est conseillé de tailler court, pour obtenir un cep fort et vigoureux. Laissez seulement 2 ou 3 rameaux de démarrage.
  2. Seuls les bourgeons situés sur les rameaux de l’année précédente sont théoriquement aptes à fructifier. Il faut donc les préserver en supprimant les bourgeons situés sur les rameaux plus anciens, qui ne donneront pas de fruits et gêneront la croissance de la vigne.
  3. Une fois que vous avez opéré la sélection des bourgeons, retirez toutes les branches mortes et les départs de tiges qui poussent à la base du pied. Sur chacune des tiges hautes qui sont sorties depuis moins d’un an, conservez au minimum 3 bourgeons.
  4. Concernant la taille d’été, vous ne devez laisser que 5 départs de grappes au maximum sur chaque sarment, et couper très court les sarments qui ne sont porteurs d’aucun départ. Ce travail est destiné à faciliter la maturation de vos fruits, et vous pourrez profiter ainsi d’une récolte savoureuse.

 

À savoir. Il existe plusieurs types de taille qui répondent aux mêmes principes : la taille en gobelet, la taille en cordon, la taille guyot.

Comment protéger la vigne ?

La vigne est fragile. Son grand ennemi, c’est le mildiou, qui ravage régulièrement nombre de plants.

Bouillie bordelaise de chez Mr.Bricolage

Bouillie bordelaise de chez Mr.Bricolage

  • Pour stimuler les défenses naturelles de la vigne, pratiquez quelques pulvérisations de purin d’ortie ou de prêle.
  • bio : la bouillie bordelaise ou le soufre-fleur.
  • Pour protéger vos grappes mûrissantes de la voracité des oiseaux et des guêpes, ensachez-les dans des sacs en papier dès que les grains seront formés.

 

Le conseil Mr.Bricolage : évitez les arrosages excessifs en période sèche, et n’arrosez jamais le feuillage.

 

Le moment est maintenant venu de la cueillette. Cueillez les grappes bien mûres avec délicatesse, par temps sec et de préférence le matin, juste après la rosée. Elles n’en seront que plus goûteuses.

 

Vous aimerez aussi :