Les poules, c’est à la mode. On les entend caqueter jusque sur les balcons des citadins transformés en basse-cour ! Mais elles ne seront jamais aussi bien qu’au fond d’un jardin, installées confortablement dans un poulailler qui les protégera du froid et des intempéries … et du renard.

Comment bien choisir un poulailler ? Voici nos conseils.

Les critères pour bien choisir son poulailler

1. La dimension du poulailler : elle est fonction du nombre de poules à élever. Comptez 3 poules par m².

Vos poules ont besoin de pouvoir vagabonder en toute liberté, mais vous devez protéger votre potager et vos massifs fleuris (elles adorent !). Un simple grillage autour du poulailler suffira pour délimiter un enclos. Un enclos de 10 m² est suffisant pour 3 poules.

2. Les équipements du poulailler : certains poulaillers livrés en kit sont déjà aménagés, d’autres demanderont de petits compléments pour rendre l’abri de vos poules confortable.

  • Le pondoir : c’est l’endroit où les poules pondent, couvent les œufs et élèvent leurs poussins. Équipé de loges (pas plus de 2 poules par loges), il doit être facilement accessible pour que vous puissiez récolter les œufs sans mal.
  • Le perchoir : les poules dorment perchées, blotties les unes contre les autres.
  • Le distributeur d’aliments : vos poules doivent être bien nourries pour pondre. Elles auront besoin de compléments alimentaires.
  • L’abreuvoir : de dimension variable en fonction du nombre de poules, il distribue l’eau nécessaire à vos gallinacées.
  • Le bac à sable : les poules se roulent dans le sable pour se laver, c’est en cela qu’elles se distinguent de l’homme !
  • La rampe : les poulaillers se situant généralement en hauteur, les poules y accèdent par une rampe. Moins fatigant qu’un coup d’ailes.
  • Si vous êtes du genre paresseux, choisissez un poulailler avec une porte à ouverture automatique, elle vous dispensera de vous lever tôt le matin pour permettre à vos poules de prendre l’air et d’aller chercher leur nourriture dans la terre (vers, limaces, insectes…).
  • Le système d’aération : choisissez de préférence un poulailler disposant d’aérations au niveau du pondoir et du dortoir.
  • Le tiroir à déjection : il facilitera le nettoyage du poulailler en récupérant les fientes de vos poules.

Les différents types de poulailler

choisir-poulailler-poulesLes poulaillers sont livrés en kit et, dans la plupart des cas, il vous suffira d’un tournevis pour pouvoir monter le vôtre.

1.    Le poulailler mobile (c’est le modèle le plus courant vendu dans le commerce). L’avantage, c’est qu’il peut être déplacé selon les besoins des poules (en particulier pour qu’elles puissent profiter d’une terre et d’une herbe nouvelles). Généralement proposé en bois (un excellent isolant), il est parfois muni de petites roues pour vous aider dans les déplacements et d’un toit mobile pour en faciliter le nettoyage.

2.    Le poulailler fixe. Un bon bricoleur peut le construire lui-même, mais on en trouve également, prêt à monter, dans les jardineries. Si vous le fabriquez vous-même, assurez-vous de sa robustesse, et choisissez un sol parfaitement plat. Monté sur pilotis, vous préserverez vos poules de l’humidité. Dans ce cas, prévoyez une rampe.

Les modèles vendus dans le commerce sont généralement de petits formats. Ils sont proposés en bois, ou en plastique, ce qui vous facilitera le nettoyage.

… Il ne vous reste plus maintenant qu’à gober l’œuf tout frais, à moins que vous n’ayez trouvé la poule aux œufs d’or !

Vous aimerez aussi :