Un bassin, une petite mare ou une simple fontaine sont la base d’un jardin aquatique. Celui-ci peut s’inspirer du jardin japonais ou du jardin sauvage, comme on en trouve à l’orée d’un bois près d’une mare. Voici nos conseils pour aménager votre jardin aquatique.

Le plan d’eau

Vous pouvez agrémenter votre plan d’eau d’un petit pont à dos d’âne, ou disposer quelques pierres ou des dalles dans l’eau. Un rocher symbolisera un îlot.

Au-delà du simple plaisir d’un décor apaisant et romantique, vous développerez la beauté et la variété de votre jardin aquatique en fonction des caractéristiques de votre plan d’eau :

  • l’exposition : l’idéal, c’est une exposition au soleil, même si quelques plantes savent profiter d’une exposition partiellement ombragée (myosotis, caltha, iris, sagittaire, etc.) ;
  • la taille : quelle que soit sa taille, il faut laisser le bassin « respirer ». Évitez le cumul. Ainsi, pour un bassin inférieur à 10 m2, ne dépassez pas une quinzaine de plants. Si votre bassin est de taille modeste, n’oubliez pas que certaines variétés comme les nymphéas et les nénuphars peuvent s’étendre jusqu’à 2 m.
  • La profondeur : c’est elle qui détermine précisément les variétés que vous allez choisir.

mr-bricolage-fontaine-terrasse-bassin-contemporain-eauLes principales plantes aquatiques

De nombreuses espèces peuvent être cultivées dans un jardin aquatique :

  • Commencez par les plantes de berges qui profitent de l’humidité du sol et retiennent la terre au bord du bassin : joncs, carex, fougères, primevères ou arums.
  • Au bord du bassin, dans la partie marécageuse et peu profonde (jusqu’à 10 cm de profondeur), vous pouvez planter un papyrus, un iris au jaune éclatant, quelques myosotis des marais, un sagittaire aux fleurs blanches et un caltha palustris.
  • En descendant, dans une eau plus profonde (de 10 à 20 cm), vous pouvez planter le pontederia et le roseau à massette.
  • Plus profond encore, (de 20 à 40 cm), vous entrez dans le domaine des nymphéas et des nénuphars. Ils aiment le soleil et sont très gourmands en éléments nutritifs. Placez-les dans des paniers suffisamment grands, ils seront moins envahissants et vous pourrez, chaque année, leur apporter l’engrais organique dont ils auront besoin. Dans leur voisinage, un aponogéton au parfum de vanille.
  • Au fond du bassin, à l’abri de l’hiver, plantez le lotus et le thalia aux épis bleus.

Ajoutez quelques plantes flottantes, qui se déplacent à la surface du bassin, au gré du vent et des mouvements, et filtrent l’eau, ce qui la rend plus claire. Elles n’ont pas besoin d’une grande profondeur. Choisissez une lentille d’eau et son tapis verdoyant (elle aime l’ombre) et la jacinthe.

Si votre bassin accueille des poissons, enfouissez quelques plantes oxygénantes, indispensables à leur équilibre (la renoncule d’eau par exemple, à la belle floraison blanche). Elles permettent également de lutter contre les algues.

Sachez que les plantations dans l’eau se font entre mai et octobre. Prévoyez des paniers ou des sacs de toile pour les plantes qui exigent des eaux profondes.

Et n’oubliez pas : renoncez à l’utilisation des pesticides et des herbicides, qui sont des dangers à la fois pour l’homme, la faune et la flore. Si votre jardin aquatique est sain, les grenouilles, les crapauds et les tritons viendront y pondre et les oiseaux, les papillons et les hérissons s’y désaltérer.

Vous aimerez aussi :