Cultiver des bonsaïs est un art qui fait autant appel à la sensibilité qu’à la patience. En effet, il faut du temps pour maîtriser les différents paramètres de la culture des bonsaïs.

Soyez particulièrement attentif lorsque vous choisissez une variété et sachez qu’il n’existe pas d’arbres spécifiques à l’art du bonsaï. Ce sont des arbres miniaturisés que l’on cultive dans des pots selon des méthodes millénaires, d’abord développées en Chine, puis au Japon, avant d’être reproduites en Occident.

De nombreux arbres conviennent à cet art et peuvent être taillés en respectant des règles précises.  Selon que vous les cultiverez en extérieur ou en intérieur, le choix sera différent. Voici les principales variétés de bonsaïs que vous pouvez acclimater chez vous.

 

 

Les bonsaïs d’extérieur

variete-bonsai-exterieur

Crédit photo : Flickr – pcouture

 

Les bonsaïs sont des arbres, l’air extérieur est donc leur véritable élément, mais pour assurer leur longévité, il vous faudra réunir un certain nombre de conditions. Choisissez un endroit aéré, lumineux et suffisamment protégé du soleil d’été et des gelées d’hiver : une terrasse, un balcon, sont les emplacements les mieux adaptés.

Ces conditions une fois réunies, privilégiez les espèces dites « rustiques », comme le pin blanc du Japon, l’épicéa, l’aulne, l’azalée, le charme, le troène, le cèdre du Liban, l’épine-vinette, le frêne, le cyprès, le mélèze, le buisson ardent, l’aubépine, le genévrier, l’if, la glycine, l’olivier, le grenadier, le ginkgo biloba ou encore le houx japonais, le cognassier de Chine ou le lilas des Indes.

Et toutes sortes de chênes, d’érables et d’ormes : le chêne pédonculé ou le chêne liège ; l’érable champêtre, l’érable de Bürger, l’érable flamboyant du Japon ou celui du Fleuve Amour avec ses superbes frondaisons couleur d’automne ; l’orme de Chine, du Caucase ou de Sibérie.

 

 

 

 Les bonsaïs d’intérieur

 

variete-bonsai-interieur

Crédit photo : Flickr – William Murphy

Il n’existe pas de « bonsaïs d’intérieur » à proprement parlé.  Certaines espèces peuvent s’acclimater à condition de trouver l’endroit approprié : près d’une fenêtre laissant passer un maximum de luminosité, dans une véranda, une verrière ou une petite serre. Il vous faudra prendre soin de maintenir une température stable (entre 12 et 20 °C selon les espèces), ainsi qu’une humidité constante.

Ce sont généralement les espèces tropicales et méditerranéennes qui résistent le mieux à des conditions d’intérieur : l’arbre à thé avec ses fleurs blanches, le prunier de Java, le bougainvillier, le buis de Chine, le figuier à feuilles de saule, le ficus, le rhododendron, le bambou, le banian chinois, l’oranger jasmin, le pin des Bouddhistes, l’arbre de jade, l’arbre à plumes ou celui aux mille étoiles peuvent être considérés comme des bonsaïs d’intérieur.

Selons vos moyens vous aurez le choix entre un jeune plant ou un « sujet vénérable », vieux de plusieurs années ou dizaines d’années, qu’il vous faudra choyer plus particulièrement.

Vous aimerez aussi :