Le sécateur est l’outil du quotidien au jardin ou même sur un balcon. Il sert à tailler vos arbustes, plantes et fleurs. Bien choisir son sécateur est essentiel pour réaliser des tailles adaptées à vos besoins. Voici nos conseils.

 

Le sécateur à enclume ou à coupe franche

 

sécateur-enclumeLe sécateur à coupe franche est le modèle le plus répandu. Son mécanisme se rapproche de celui d’un ciseau. Simple d’utilisation, une lame affutée sur une seule face vient glisser le long de la contre-lame. Ainsi le sécateur réalise une coupe nette et précise sur le bois. Ce mécanisme est préconisé pour couper le bois vivant comme le fruitier, le rosier et l’arbuste.

Il existe aussi le sécateur à enclume. Ce modèle se compose d’une lame coupante affutée sur ses deux faces. Généralement plus épaisse, cette lame vient rencontrer la partie opposée, complètement aplatie qui fait effet d’enclume. Avec son effet d’écrasement, ce type de sécateur permet de couper un bois ayant un diamètre supérieur. Il est souvent utilisé pour élaguer et tailler du bois mort.

Sur du bois vert, la partie enclume du sécateur provoque un écrasement des tiges. Par principe, c’est dommageable aux plantes . Cet outil est à éviter pour les plantations fragiles et sensibles aux maladies comme les rosiers.

 

Un sécateur ergonomique

choisir-secateur-selon-besoins

 

Pour les passionnés de jardinage qui utilisent le sécateur régulièrement, il est indispensable de choisir un modèle ergonomique. Le sécateur a beaucoup évolué pour offrir plus d’aisance et de maniabilité. Dans un souci de confort, les poignées s’adaptent mieux à la forme des mains pour un maintien optimal. L’outil est aussi plus léger.

Pour améliorer le serrage lors de la coupe, la poignée est équipée d’un revêtement antidérapant. Sur certains modèles, la poignée est rotative afin d’augmenter la performance tout en assurant une meilleure prise en main. Il existe aussi des sécateurs équipés d’une poignée à ouverture variable afin de s’adapter à toutes les tailles de main. A noter que la plupart des sécateurs sont conçus pour droitiers. Sachez qu’il existe aussi des sécateurs pour gaucher. Un point qui a son importance quand vous taillez souvent.

 

 

Confort d’utilisation du sécateur

sécateur-à-crémaillère

Avant d’acheter un sécateur, il est important est de tester que la prise en main et la tenue de l’outil vous semble naturelle. Si vous utilisez un sécateur régulièrement, le confort est un point déterminant dans le choix de celui-ci. Avant l’achat, tenez bien en main le sécateur et faites le fonctionner plusieurs fois pour voir si la prise en main vous convient.

Le poids peut varier d’un outil à l’autre. Plus le sécateur est léger et plus l’utilisation est simple et agréable. Les poignées en matière composite offre une légèreté importante pour une robustesse comparable celle de l’acier.

Les sécateurs sont généralement équipés d’un ou plusieurs ressorts. Cependant, il existe aussi des sécateurs à crémaillère. Ce type de sécateur a un mécanisme qui démultiplie la puissance. Il exige un minimum d’effort pendant le processus de taille. L’inconvénient de ce type de sécateur est qu’il nécessite de répéter plusieurs fois le geste de coupe pour tailler une branche. Un choix à faire entre la répétition du geste mais avec peu d’effort à faire.

Quelques conseils et astuces

Il existe des modèles de sécateur conçus pour les femmes. Si leur couleur tendre fait un peu trop cliché, leur forme et leur taille sont adaptés aux petites mains.

Vérifiez les petits points de détail tels que l’aspect pratique du verrouillage du sécateur ou la présence d’une dragonne.

Choisissez un sécateur de couleur vive ! On pense souvent qu’un sécateur vert ou marron fait plus « pro ». Il faut avoir à l’esprit qu’au jardin, on fait souvent une chose puis une autre, avant de revenir peu après à la tâche précédente. Dans ces conditions, il est très facile de repérer un sécateur posé au sol quand sa couleur tranche sur son environnement naturel.

Ne vous fixez pas sur l’existence de pièces de rechange, souvent limité à la lame. Dans la pratique et pour une utilisation moyenne, personne ne change sa lame. De toute façon, 8 ou 10 ans après l’achat, ce sera bien difficile de retrouver la lame de rechange adaptée à votre modèle de sécateur.

A l’utilisation :

  • Pour un usage répété, portez des gants pour éviter les ampoules ;
  • Avec un sécateur à coupe franche, orientez toujours la lame coupante du côté de la branche qui reste en place ;
  • Nettoyez bien la lame après chaque utilisation pour éviter d’accumuler de la sève sèche et conserver une bonne coupe ;
  • Désinfectez les lames après chaque taille de plantes susceptibles d’être atteintes de maladies pour évitez de les propager entre plantes ;

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Vous aimerez aussi :