Pot en plastique ou pot terre cuite : lequel choisir ?

Le caractère poreux des pots en terre cuite laisse respirer les racines.  Les pots en terre cuite sèchent aussi entre chaque apport d’eau, et grâce à cela, on dose mieux les arrosages. Ils sont donc à préférer.

Le seul inconvénient à noter est que l’eau s’évaporant par les parois poreuses, on risque parfois de devoir arroser les plantes jusqu’à 2 fois par jour.

Remarque : il vaut mieux éviter les pots en terre cuite dans le cas des orchidées qui pourraient souffrir de trop d’hygrométrie selon le pot.

Les pots en plastique ont l’avantage d’être moins lourds, moins fragiles et moins onéreux que les pots en terre cuite.  On les réservera aussi pour des semis et repiquage car on peut mieux les désinfecter à l’eau de javel en cas de maladies.

La surface de la terre, dans les pots en plastique, peut devenir sèche alors que le fond reste humide. Il est donc conseillé de soupeser le pot avant d’arroser.

Vos plantes seront toujours en bonne santé dans des bacs à réserve d’eau si vous prenez soin de ne pas remplir la réserve aussi tôt qu’elle est vide. Il faut attendre que la terre sèche durant 8 à 15 jours selon les plantes en place entre 2 arrosages.

Conseil : rempoter les plantes dans des pots en terre cuite et changer la terre dans laquelle elles ont été vendues.

Cette terre est  le plus souvent un substrat à forte teneur en tourbe, qui d’abord facilite leur croissance mais qui s’avère nocive à longue échéance…

Vous aimerez aussi :