Le paillage consiste à recouvrir le sol de matières organiques, de minéraux ou de matériaux synthétiques pour le protéger et l’enrichir. C’est une technique simple pour que vos plantations s’épanouissent dans les conditions les plus naturelles possibles. Pourquoi et quand pailler  ? Voici quelques explications sur le paillage et ses avantages.

 

Pourquoi pailler ?

En recouvrant la terre d’un paillis disposé autour de vos plantes et au pied de vos arbres, vous recréez les conditions d’une vie en forêt.  La chute des débris organiques (feuilles, écorces, végétaux) protège la terre et favorise la vie souterraine qui décompose les végétaux et apporte les éléments nutritifs nécessaires à la nature. Dans un jardin d’agrément ou un potager, le paillage n’apporte que des avantages : au sol, aux plantations et au jardinier lui-même.

 

Les avantages du paillage

 

avantages-paillage-jardin-potager-fraises

Crédit photo : Pixabay – andreas160578

  • Le paillage évite le tassement de la terre sous l’action de la pluie et son dessèchement dans le cas de sécheresse ou d’exposition répétée au vent. Il la rend ainsi perméable pour absorber les pluies.
  • Le paillis permet de maintenir l’humidité du sol en réduisant l’évaporation de l’eau. Cela limite les arrosages d’été dans des proportions importantes. Un sol nu a besoin d’être arrosé trois fois plus souvent qu’un sol paillé ! Le paillage permet donc de réaliser des économies d’eau.
  • Le paillage joue le rôle d’isolant, et protège ainsi les racines de vos plantations les plus fragiles contre les variations de température, contre la chaleur en été et le froid en hiver. Mieux protégées, vos plantes auront une croissance plus rapide.
  • Le paillage limite la pousse des mauvaises herbes en empêchant la lumière, nécessaire à leur développement. Vous éviterez ainsi le recours à des désherbants chimiques, nuisibles à l’équilibre de votre jardin.
  • Il favorise la vie du sol, notamment le développement des micro-organismes, qui apporte aux plantes les éléments nutritifs dont elles ont besoin. La présence de nombreux vers de terre favorise l’aération et le drainage du sol et réduit ainsi le travail du sol.
  • Le paillage protège les plantes des éclaboussures de terre lors dès fortes pluies. Cela évite la propagation des maladies et conserve les fruits et légumes propres.
  • Pour les massifs de fleurs et de petits arbustes, le paillage peut constituer un élément décoratif en lui même ( pouzzolanes, ardoises, galets, copeaux de bois teintés…)
  • Le travail du jardinier est simplifié : si vous devez consacrer du temps au paillage, vous êtes par contre dispensé des travaux traditionnels de binage et de désherbage.

 

 

Quand faut il pailler ?

D’une manière générale, le paillage est lié à la culture de vos plantes. Après un semis, il faut attendre que vos plantations soient suffisamment développées. Au contraire, pour une plante en pot, le paillage peut être installé dès la plantation.

Le paillage de printemps vous permettra de conserver l’humidité du sol pendant l’été et freine le développement des mauvaises herbes.

A l’automne, les sols nus peuvent être recouverts de feuilles mortes. Elles constitueront une couche isolante pour l’hiver qui protègera le sol du gel et des pluies hivernales. Au printemps suivant, découvrez le sol pour préparer les semis.

Le paillage permet aussi  de protéger les plantes les plus fragiles du froid.

 

avantages-paillage-jardin-saison

 

 

 

Vous aimerez aussi :