L’art topiaire est la sculpture d’arbres et d’arbustes jouant sur les symétries, les perspectives, les formes originales et géométriques.

La topiaire est une véritable mise en scène dans un jardin et apporte une dimension décorative unique. Elle permet également de laisser libre cours à l’imagination des jardiniers. Voici quelques conseils pour maitriser cet art.

 

 Les origines de la topiaire

topiaire-buis-boule

« Art du paysage », la topiaire est connue depuis l’Antiquité. A l’époque, les jardiniers tentaient d’imiter les sculpteurs en donnant des formes décoratives aux végétaux.

Cet art s’est développé en Italie, puis il a conquis le reste de l’Europe et notamment la France, durant la renaissance. Très prisé par nos reines et nos rois,  la topiaire a fait la renommée des jardins à la française et en est d’ailleurs rester le symbole.

Aujourd’hui l’art topiaire est toujours dans nos jardins et déborde de créativité et de formes originales.

 

Le choix des arbustes

Tous les arbustes ne se prêtent pas à l’art topiaire. Ils doivent  disposer d’un feuillage persistant, compact, dense et au ports ramifiés supportant les tailles fréquentes.

Parmi les arbustes incontournables vous retrouverez le buis pour sa facilité de taille et sa capacité d’adaptation, mais aussi l’if, le laurier, le cyprès…

Vous pouvez également opter pour le troène, la charmille, le laurier noble, le laurier du Portugal, le houx, le lierre, le hêtre vert ou encore  l’artemisia par exemple

 

Les formes de la topiaire

 

art-topiaire-mettre-en-scene-jardin-formes-arbres

Crédit photo : Flickr – John Haxby

L’intérêt premier de l’art topiaire est sa dimension décorative donnée par la taille. Il s’agit donc de réaliser des formes géométriques et sculptées.

De nombreuses formes sont possibles dont la boule, très courantes, mais aussi le cône, la pyramide, la colonne et le cylindre. Le nuage, le cube ou la spirale sont autant de formes géométriques possibles.

On retrouve même aujourd’hui  des formes plus originales telle que  la sculpture d’animaux et de scènes de vie. Attention, dans ce cas, il faut déjà disposer de talents artistiques et techniques certains; pour que le résultat soit à la hauteur. Cet art permet de laisser libre cours à l’imagination du jardinier.

 

 

 

 

 

 

Les outils pour la topiaire

art-topiaire-mettre-en-scene-jardin-choisir-bons-outils

Il faut avoir des outils très propres et aiguisés pour réaliser une topiaire dans les meilleures conditions.

A chaque fois la taille de l’outil doit être adaptée à la finesse de la sculpture afin d’obtenir une coupe précise.

Une cisaille à lames courtes ou une cisaille à haies, un taille-haie électrique ou avec batterie lithium, un sécateur, une cisaille à gazon orientable, un sculpte-haie à double lame seront de bons outils.

Aidez-vous aussi de tuteurs, fils de fer et gabarits lors de la coupe. Le choix de bons outils est essentiel, mais ceux sont les soins réguliers et des tailles rigoureuses qui sont les clés de la réussite dans l’art topiaire.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Vous aimerez aussi :