Quoi de plus tentant pour débuter au potager que de planter des tomates ? Pour les premiers essais, mieux vaut acheter ses pieds de tomate. C’est plus simple que de se lancer dans les semis qui demandent plus d’expérience et de temps. Vous trouverez des plants de qualité dans les magasins spécialisés, sur le marché ou chez les horticulteurs locaux. N’hésitez pas à demandez conseils en les achetant. Chacun a ses petites astuces et ses propres conseils de plantations.

Planter les tomates

Votre potager est prêt pour les plantations : vous avez bêché et aéré votre terrain, fait un apport en compost au début du printemps, votre terrain est désherbé.

Fin avril au sud de la France et 15 mai pour les régions au nord de la Loire, les gelées sont terminées, la culture peut commencer. Vous avez choisi un endroit différent de celui utilisé l’an passé pour votre culture de tomates.
Creusez un trou plus large que la motte du pied de tomate. Plus la terre est souple plus les racines vont facilement conquérir l’espace qui leur est donné.
Installez au fond du trou un peu de fumure ou de compost.

Posez le pied de tomate couché au fond du trou. Ainsi, une partie de la tige sera enfouie sur laquelle de nombreuses racines s’y développeront. Cela favorisera un meilleur enracinement.

Tassez la terre sans écraser la plante et formez une cuvette pour mieux retenir l’eau.

Repérez le côté où les racines sont installées et plantez à l’opposé un  tuteur de 1m50 environ. Utilisez des tasseaux de récupération ou même des bambous du jardin. Les tuteurs métalliques à spirales du commerce ont l’avantage de ne pas nécessiter d’attaches durant la culture.

Installez un bouquet de feuilles d’ortie et de consoude sur la surface du sol au pied de chaque tomate. Ces deux plantes riches en potasse et en azote activent leur croissance.

Installez un paillage de gazon séché sans étouffer le pied. Ce paillage gardera l’humidité qui profitera à votre plant. Il évitera aussi une trop grande propagation des mauvaises herbes qui pourraient lui faire concurrence et propager des maladies.

Arrosez vos tomates

Enfin, arrosez bien pour tasser la terre et sceller les racines. Par la suite, l’arrosage doit se faire si possible le matin sinon le soir. Arrosez toujours au pied de la plante et non sur les feuilles pour éviter les maladies comme le mildiou. Ne jamais arroser le midi car vous risquez d’occasionner des brûlures sur les feuilles. L’idéal sera d’arroser avec de l’eau de pluie, exempte de chlore, elle sera meilleure. Si l’eau est par avance stockée dans une bassine ou tonneau à proximité du potager,  vous risquerez  moins des chocs thermiques. Les douches froides en été, c’est dur à supporter !!

Les arrosages sont à effectuer lorsque la terre est sèche, pas avant. Dans une terre sableuse prévoyez au plus chaud de l’été 2 voir 3 arrosages par semaine d’environ 5 à 6 litres par pied. Dans une terre argileuse qui retient mieux l’eau, une fois par semaine suffit.
Si vous faites vos premières plantations de tomates pensez à noter leurs variétés pour retrouver l’année suivante celle que vous préférez.

Une astuce pour les vacances ou les absences

Installez dans la terre aux abords de chaque pied de tomate une bouteille en plastique dont vous aurez décalotté le fond pour créer une sorte d’entonnoir. Remplie d’eau, elle diffusera progressivement un bon litre d’eau. Vous pouvez faire de même avec un pot de terre. Attention toutefois aux racines. Si un voisin novice en jardinage doit venir arroser, vous lui faciliterez  grandement la tâche !

Vous aimerez aussi :